Celle dont j’ai toujours rêvé, Meredith Russo

celle

Auteur : Meredith Russo / Éditions : PKJ / Nombre de pages : 306 / Prix : 17,90e

Genre : Romance, YA

 Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

monavis

Qui n’a pas entendu parler de ce livre ? J’avais réellement envie de le découvrir notamment grâce au sujet qu’il aborde. Nous suivons Amanda, une jeune fille transsexuelle. Née garçon, jamais elle ne s’est sentie comme tel et a toujours su au fond d’elle qu’elle était une fille. Suite à un parcours très difficile où elle a tenté de le faire comprendre à sa famille, elle aura donc recours à un traitement hormonal ainsi qu’à la chirurgie pour devenir la jeune fille qu’elle a toujours été. Le message porté par cette histoire est d’autant plus fort que l’auteure, Meredith Russo est elle-même transgenre. Je vous invite d’ailleurs à lire le petit mot qu’elle a souhaité laisser à ses lecteurs à la fin du livre.

En arrivant dans un nouveau lycée, Amanda espère un nouveau départ. Pour cela elle devra aller vivre chez son père qu’elle n’a pas vu depuis plusieurs années et avec qui elle n’avait plus de liens. A son arrivée Amanda se fera rapidement un groupe d’amies et elle se sentira pleinement elle-même avec ces jeunes filles. Mais il n’y aura pas que des filles, il y aura ce garçon : Grant. Dès le début, Amanda se sentira très attirée par ce jeune homme et petit à petit, une relation naîtra entre eux. Grant n’a rien d’une brute comme certains de ses amis. Il est patient, gentil et Amanda lui fera confiance. Mais elle porte toujours en elle ce secret et se demande comment le révéler à Grant, ou s’il faut le révéler tout court d’ailleurs.

J’ai trouvé le personnage d’Amanda très touchant. Malgré les moqueries, les préjugés, jamais elle n’a baissé les bras. Après avoir joué au garçon comme était supposée le faire, elle a décidé d’assumer pleinement ce qu’elle était. Nous connaissons ses pensées, ses doutes, ses questionnements tout au long du récit et grâce à cela, on s’attache énormément à elle. Avec des flashbacks, l’auteure nous fait découvrir la vie d’Amanda avant son arrivée dans ce nouveau lycée. A travers ces remontées dans le temps, nous découvrons le parcours difficile qui a mené Amanda là où elle en est aujourd’hui. Nous constatons à quel point la démarche de se révéler vraiment aux yeux de ses proches est compliqué et à quel point rester dans un corps qui ne nous appartient pas réellement peut s’avérer destructeur.

Celle dont j’ai toujours rêvé n’aborde pas seulement les relations d’amitiés mais également la relation parent/enfant. Pendant son évolution au lycée, nous suivons aussi l’évolution de la relation entre Amanda et son père. En tant qu’homme, le père d’Amanda a eu du mal à accepter que son petit garçon devienne une fille. D’abord froide, leur relation change au fil des pages et cet amour père/fille a été extrêmement touchant.

J’ai eu peur des clichés pendant ma lecture. Avec un sujet comme celui-ci, je ne souhaitais pas que l’histoire soit parasitée de clichés mais heureusement, ça n’a pas trop été le cas. Les personnages de ce roman restent des adolescents donc oui, ils se comportent comme tels. Mais en aucun cas ça n’a gâché le récit.

Grâce au personnage d’Amanda, j’ai pu voir que certaines mentalités n’ont pas évoluées et que beaucoup rejettent encore les personnes transgenres. Je pense à un personnage en particulier, qui nous montre son vrai visage à la fin du roman et qui m’a simplement dégoûtée. Le roman pose la question de la sexualité également. Si un homme hétéro tombe amoureux d’une fille transsexuelle, cela fait-il de lui un homosexuel ? Et inversement. L’auteure nous explique que non. Amanda n’a jamais été un garçon, jamais. C’est une fille depuis sa naissance bien que Dieu lui ait attribué le mauvais corps. Mais il est normal, surtout à l’adolescence, de se poser ce genre de questions. L’important c’est d’être libre d’aimer qui l’on veut, peu importe son sexe.

Celle dont j’ai toujours rêvé a été une jolie lecture. Le message de l’auteure est important et m’a beaucoup touchée. Le sujet est traité très justement, l’auteure sait de quoi elle parle bien qu’elle nous explique que son parcours a été très différent de celui d’Amanda. Chaque personne a un parcours différent d’ailleurs. Bien que j’aurais aimé que le sujet des personnes transgenres/transsexuelles soit encore plus approfondi, j’ai passé un excellent moment.

manote

16/20

Publicités

13 commentaires sur « Celle dont j’ai toujours rêvé, Meredith Russo »

  1. Je n’ai jamais lu de roman qui traite de ce sujet (et je trouve super que certains auteurs le fasse) et ça m’intéresserais beaucoup … Malheureusement ce sont des choses qui restent assez tabous dans nos sociétés actuelles et je trouve ça super d’en parler à travers la littérature!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est vrai ! J’ai même entendu dire que toutes les librairies ne vendaient pas ce livre parce qu’elles ont jugé le thème trop spécial pour être vendu à de jeunes lecteurs. N’importe quoi ! Je n’ai jamais pu le trouver en rayons personnellement !

      Aimé par 1 personne

  2. Nos avis sont similaires à ce que je constate et ça fait plaisir ! Je suis ravie que ce livre t’ai plu et que tu sois ouverte d’esprit. Comme tu dis certaines mentalités n’évoluent pas… C’est bien dommage parce qu’ils passent à côté d’une jolie lecture ! Merci d’en avoir fait la promotion 😛

    Aimé par 1 personne

  3. Thème essentiel qui n’est pas vraiment facile d’aborder sans tomber dans des travers larmoyants! Ici ça m’a l’air d’être vraiment bien pensé et bien écrit et le thème central est finalement celui de l’amour, au -delà du transgenre et c’est ce qui me donne envie de le parcourir

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s