La légende des quatre, T03 : Le clan des serpents, Cassandra O’Donnell

serp

Auteur : Cassandra O’Donnell / Editions : Flammarion Jeunesse / Nombre de pages : 417 / Prix : 15e

Genre : Fantasy

Les Yokaïs se regroupent pour lutter contre les humains, dans une guerre féroce et sanglante. Alors que le combat approche, Maya se révolte en pensant aux innocents qui vont mourir. La menace humaine est réelle, mais si elle venait également d’ailleurs ?

monavis

J’attendais ce tome 3 avec tellement d’impatience. Je n’ai pas été déçue. J’avais littéralement adoré le deuxième tome que j’avais trouvé très mature pour le public auquel s’adresse cette saga à la base. Ce troisième tome continue dans cette lancée et j’ai été encore plus ravie puisque cette fois, on suit le clan des Serpents, mon préféré ! Une saga fantasy jeunesse toujours aussi sympa !

Chaque tome parle d’un clan spécifique et cette fois, les Serpaïs sont à l’honneur ! Il s’agit sûrement du clan le plus dangereux, le plus cruel, le plus brutal. Le chef de ce clan, Wan, est mon personnage préféré de la saga alors vous vous doutez bien que j’ai encore plus apprécié. La fin du deuxième tome laissait présager un rapprochement intéressant entre Wan et Maya, qui elle, fait partie des Lupaïs, le clan des loups. Autant vous dire que j’avais hâte de savoir comment cette relation interdite allait évoluer. Les deux personnages se découvrent tout doucement. Ils se disputent, se lancent des piques… On voit bien que ces deux là se plaisent de plus en plus et pourtant leur histoire prend son temps et c’est quelque-chose que j’ai beaucoup apprécié. Grâce à ce rapprochement, on se rend vite compte de la profondeur du personnage de Wan qui est bien plus qu’un jeune homme sans pitié au final. J’ai adoré découvrir cette facette plus douce et plus touchante de ce personnage qui était si dur dans le premier tome ! Beaucoup parlent de triangle amoureux avec Brigan, mais je trouve que l’autrice n’est pas vraiment tombée dans cet aspect parfois agaçant des relations amoureuses dans les romans. Brigan est finalement assez peu présent dans ce tome-ci.

J’aime toujours autant les autres personnages et notamment Maya, qui, même si elle peut se montrer parfois un peu trop butée, fonce toujours pour atteindre ses objectifs même si cela signifie aller à l’encontre des règles. Dans ce tome là, tous les Yokaïs vont s’allier pour vaincre la race humaine. Mais comme dans les précédents tomes, l’autrice nous montre bien que personne n’est tout noir ou tout blanc et c’est via le personnage de Maya qu’on le comprend. La jeune Lupaï fait preuve de compassion et c’est aussi pour cela que je l’aime beaucoup. Elle apporte un peu d’humanité parmi tous ces Yokaïs qui ne pensent qu’à une chose : tuer tous les êtres humains qui se dresseront sur leur passage. Maya comprend qu’il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Encore des valeurs positives transmises à travers cette saga ! Même si c’est pour mener une guerre, les Yokaïs, bien qu’ennemis, vont se regrouper et se battre ensemble. Le temps d’un instant, ils vont devoir oublier leurs différences et s’associer. J’ai adoré voir les clans se mélanger. Ça a parfois donné lieu à des conversations plutôt drôles !

L’intrigue est toujours aussi haletante et le rythme toujours aussi rapide ! Chaque tome de cette saga ne fait pas long feu une fois commencé. Je les dévore tous en un jour ou deux maximum. C’est jeunesse donc plutôt court et on en viendrait même à vouloir voir le récit encore plus fouillé, plus étoffé, plus profond. Parce qu’il y a matière a vraiment en savoir plus. Pour autant, c’est aussi bien que cela s’adresse à un plus jeune public. L’autrice nous offre un tome encore plus sombre que le précédent. Nous sommes cette fois en pleine guerre. Et nous avons les scènes qui vont avec ! C’est sanglant, violent. Je ne cesse de le répéter mais c’est l’élément que je préfère dans cette saga : on y va pas de main morte ! On explore encore d’autres points concernant les Yokaïs. Certains sont devenus sauvages, dangereux. Ils ne se contrôlent plus et on perdu le peu d’humanité qui leur restait et j’ai aimé en apprendre davantage là-dessus.

J’ai déjà hâte de pouvoir lire le prochain tome qui, du coup, se concentrera sur le clan des Aigles et donc sur le personnage de Nel qui malgré son jeune âge, je le sens, va occuper une place importante au sein de son clan. J’arrive déjà à percevoir chez Nel un caractère bien trempé ! Et il en faut pour faire face à sa mère qui devient de plus en plus cruelle comme on le remarque dans ce troisième tome. J’attends vraiment de voir comment Nel va renverser la tendance.

La légende des quatre est une saga vraiment super que je vous conseille si vous aimez les romans jeunesse !

deuxieme

3 commentaires sur « La légende des quatre, T03 : Le clan des serpents, Cassandra O’Donnell »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s