Les Chroniques de Prydain T01 : Le livre des trois, Lloyd Alexander

pry

Auteur : Lloyd Alexander / Editions : Anne Carrière / Nombre de pages : 235 / Prix : 15e

Genre : Fantasy, Jeunesse

Au cœur du royaume de Prydain, un jeune garçon rêve d’aventures et de combats à l’épée. Chargé de veiller sur la truie Hen Wren, Taram est loin de se douter que l’animal possède de grands pouvoirs magiques et que l’abominable Roi Cornu est à sa recherche. Lorsque la truie s’échappe de Caer Dallben, Taram se lance à sa poursuite et s’enfonce profondément dans les terres de Prydain. Aidé du seigneur Gwydion, d’une créature nommée Gurgi et de la plus singulière des jeunes filles, Taram doit affronter le Roi Arawn et le Fils du Chaudron, deux êtres maléfiques au service du Roi Cornu. Le jeune garçon deviendra-t-il le héro qu’il a toujours voulu être ?

monavis

Merci aux éditions Anne Carrière pour l’envoi de ce roman ! J’ai accepté de le découvrir puisqu’il s’agit du récit qui a inspiré le (j’allais dire le fameux, mais il n’est pas si connu que ça) Disney Taram et le chaudron magique. Peu de gens ont vu ce Disney, ou peu l’ont apprécié. Moi je me souviens qu’il m’avait traumatisée ! Il fait parti des films d’animation Disney les plus sombres et les plus effrayants je trouve. Quand on m’a proposé de découvrir le roman, j’ai été curieuse. J’ai apprécié ma lecture malgré le caractère des personnages pas toujours simple !

Taram a envie d’être un héro ! Vivant dans une ferme à Caer Dallben, cet apprenti porcher a de l’ambition. Il rêve de manier l’épée, de se battre, de démontrer son courage. Cela va arriver plus vite que prévu lorsque la truie dont-il doit s’occuper (et qui a des pouvoirs !) s’échappe. Taram part à sa recherche et c’est là que ses aventures vont commencer. Aidé d’un seigneur nommé Gwydion, il va proposer ses services pour l’aider dans sa quête. Et cela ira loin puisque des tonnes de choses imprévues vont se produire : enlèvement, emprisonnement, combats… Au cours de toutes ces péripéties, Taram fera plusieurs rencontres : Gurgi, une créature toujours affamée, une jeune fille plutôt pénible mais qui sera indispensable à sa survie et bien d’autres…

J’ai pu lire dans certaines chroniques d’autres blogueurs, qu’ils voyaient une influence de Tolkien dans Les chroniques de Prydain et notamment une petite ressemblance avec Le Hobbit dans l’ambiance du roman. Je suis plutôt d’accord. Ce premier tome est une bonne introduction au genre de la fantasy pour les plus jeunes et je pense que j’aurais adoré découvrir les aventures de Taram quand j’étais plus petite. Entre chevalerie, combats épiques à l’épée, quête à accomplir, ce roman est un bon moyen de mettre un pied à l’étrier (oh bah je reste dans le thème) pour découvrir la fantasy et les romans d’aventures ! Malgré un premier tome que j’ai trouvé plutôt introductif quant à l’univers global, on ne s’ennuie pas. Le roman est court, il se passe tout le temps quelque-chose et la pointe d’humour apportée par l’auteur rend le tout bien rythmé.

Quand je parle d’humour, vous verrez par vous-mêmes que les personnages de ce roman ont des caractères bien trempés ! Taram est un jeune garçon têtu qui n’a pas conscience du danger et je l’ai parfois trouvé insupportable, je l’avoue. Il n’hésite pas à envoyer des réflexions bien senties à ses compagnons de voyage. Si j’ai trouvé ça drôle, j’ai aussi pensé qu’il n’était pas très sympathique. Il a même parfois dit des choses un petit peu sexistes (attention Taram !). On fini quand même par s’attacher à lui car il sait faire preuve de courage et de loyauté ! J’ai adoré la jeune fille, Eilonwy. Elle est complètement dans son monde et ne semble avoir peur de rien. En plus, elle se défend quand Taram l’attaque et ça m’a fait plaisir ! Elle ne cesse de le traiter d’imbécile à longueur de temps et j’avoue qu’elle m’a fait beaucoup rire. C’est le personnage que j’ai préféré. Gurgi, la créature qui ne fait que manger, est un personnage intéressant puisque aussi insupportable qu’attachant. Je me souviens très bien de lui dans le Disney.

J’ai quand même hâte de découvrir davantage le monde de Prydain qui, je trouve, n’est pas encore assez décrit ni assez exploité dans ce premier tome. L’univers a l’air d’être plus riche qu’il n’y paraît et j’espère découvrir ce qui l’habite dans les prochains tomes. J’ai parfois eu du mal à visualiser la manière dont s’organise le royaume !

En bref, un bon roman de fantasy jeunesse : le bien contre le mal, les combats, un Roi terrifiant (sérieux, dans le Disney il est terrifiant), des amitiés qui se créent entre des personnages aux personnalités bien marquées, un univers qui n’a pas encore dévoilé tous ses secrets… Un bon moment de lecture !

troisieme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s