Eclipse de vie, Fabienne Kisvel

vie

Auteur : Fabienne Kisvel / Éditions : Librinova / Nombre de pages : 300 / Prix : 16,90e

Genre : Contemporain

Mathilde, jeune et belle avocate, heureuse et amoureuse, voit sa vie basculer dans l’horreur…
Une lutte pour la vie et bientôt pour la mort l’oppose brutalement à ses tortionnaires.
Immergés dans le corps et l’esprit de la jeune femme, nous vivons son calvaire, pas après pas, dans un huit clos éprouvant.

Quelqu’un viendra-t-il la rejoindre ? Qui pourra la délivrer ?

monavis

Un grand merci à l’auteure Fabienne Kisvel pour l’envoi de son roman. Un roman dur, violent mais percutent et qui ne laissera personne insensible. L’histoire d’une reconstruction psychologique longue et difficile de deux personnages ayant vécu l’enfer. Un très bon aperçu de la violence d’un choc post traumatique. J’ai adoré ce roman.

Le début du roman commence très fort. Mathilde, jeune avocate, se retrouve dans le noir complet, du scotch sur les yeux, attachée quelque part. Dans toute la première partie du roman, nous sommes témoins de cette séquestration et découvrons avec horreur le calvaire que va vivre la jeune femme. Entourée de deux bourreaux, elle subira des sévices absolument abominables que j’avoue, j’ai parfois eu du mal à lire tellement cela a été difficile. Les sévices seront majoritairement sexuels et détruirons Mathilde et la femme qu’elle est. Mathilde, vidée de toutes émotions, de tous ressentis, endure ces tortures dans l’attente que quelqu’un la sauve, que quelqu’un la retrouve. L’envie de mourir est présente, bien que l’instinct de survie reprenne le dessus.

La description du bourreaux principal de Mathilde m’a particulièrement marquée. Une description abominable d’un homme qui m’a donné la nausée à chaque fois qu’il apparaissait dans la pièce. L’auteur a su en faire un personnage d’une extrême perversion qui nous met mal à l’aise au point que nous aussi lecteurs, nous avons le cœur qui bat à mille à l’heure, comme celui de Mathilde, lorsque l’heure de la torture et du viol a sonnée. Durant toute sa séquestration Mathilde nous livre ses pensées, ce qu’elle ressent, c’est bouleversant. Et à un certain point elle ne ressent plus rien, est comme anesthésiée. L’envie d’en finir est souvent évoquée et c’est avec émotion que j’étais aux côtés de cette femme et que je souhaitais au plus profond de moi qu’elle puisse s’en sortir. J’étais révoltée face aux deux tortionnaires. Je les ai haïs du plus profond de mon être.

Alors que jusque là, Mathilde était seule face à ses deux tortionnaires, un nouveau personnage va faire son apparition et fera basculer le récit. A deux et malgré l’affreuse situation dans laquelle ils se trouvent, Mathilde et cet homme semblent être plus forts. Mathilde se sentira soulagée et trouvera en lui l’espoir de s’en sortir. Que leur arrivera-t-il ?

Mais dans l’éventualité d’une libération, comment continuer à vivre après un tel choc ? Après de telles violences ? Comment une femme violée à plusieurs reprises peut reprendre confiance en elle ? Comment refaire confiance aux hommes ? C’est tous ces sujets qui sont abordés dans Eclipse de vie.

On croit qu’après être sauvé et libéré le calvaire s’arrête, mais pas du tout au contraire, un autre calvaire commence. Celui de parvenir à oublier et de reprendre le cours de sa vie sans avoir peur. Et pour ça, un long chemin de reconstruction attendra nos personnages. Deux âmes torturées ne sont pas si faciles à guérir et la psychologie très poussée et très intéressante des deux personnages nous le montre parfaitement. Les souvenirs, les cauchemars qui hantent vos nuits, la paranoïa… tout cela vous suit encore des années après. Comment s’en défaire ?

Le traumatisme de Mathilde est très important et ses émotions et ses pensées m’ont assez bouleversée. Étant une femme également, je ne peux imaginer à quel point il doit être difficile de se réapproprier son corps après qu’un inconnu en ait abusé. Elle se sent désincarnée, comme spectatrice et non plus maître de son corps.

Deux êtres détruits qui tenteront de se sauver mutuellement.

Je suis passée par énormément d’émotions différentes durant ma lecture. J’ai été choquée, énervée, dégoûtée, terrifiée, touchée. L’amour peut-il guérir des blessures aussi profondes ?

Un roman choc que je vous conseille !

manote

17/20

Merci encore à Fabienne Kisvel

Publicités

12 commentaires sur « Eclipse de vie, Fabienne Kisvel »

      1. Le seul roman que j’ai lu qui se rapproche un peu de celui là, c’est L’obsédé, de John Fowles, je ne sais pas si tu connais ^^ Encore aujourd’hui j’y repense avec des frissons dans le dos !

        Aimé par 1 personne

  1. Ce roman a vraiment l’air très dur, ce qui ne m’étonne pas vu le thème, et on ressent bien dans ta chronique a quel point tu as été touchée. Ça donne envie de découvrir ce roman, surtout pour savoir si elle va réussir ou non à s’en sortir 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ce roman à l’air vraiment très dur, mais aussi criant de vérité. Ta description donne envie de le lire et de découvrir tout comme toi ces personnages et surtout cette jeune femme qui on l’espère finira par s’en sortir.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s