Dans la peau d’Erica

Afficher l'image d'origineAuteur : Michelle Painchaud

Edition : Mosaïc

Nombre de pages : 328 (lu en format Epub/Ebook pour moi : 216 pages)

Prix : 13,90e

Genre : Young-Adult, contemporain 

Grâce à la chirurgie esthétique, Violet ressemble désormais à s’y méprendre à l’adolescente que serait devenue Erica, la fille des Silverman kidnappée à cinq ans et jamais retrouvée. Et à force d’entraînement, Violet parle, pense, agit comme Erica. Elle est prête à tenir le rôle pour lequel son père adoptif la dresse depuis l’enfance, et à accomplir sa mission : conquérir le cœur des Silverman… et mettre ainsi la main sur leur fortune. Mais le jour où elle « réapparaît » dans la peau d’Erica, des émotions et des sentiments auxquels aucune répétition ne l’a préparée l’assaillent…

monavis

Avant tout, pour ceux qui ne connaissent pas le site Netgalley, il s’agit d’un site regroupant une communauté de libraires, bibliothécaires, journalistes, de blogueurs. Les éditeurs de plusieurs maisons d’éditions sont présents sur ce site et peuvent permettre à des blogueurs et toutes autres personnes dont les avis sont suivis, de découvrir des livres en format numérique. C’est super !

Qu’est-ce-que j’étais contente lorsque j’ai ouvert ma boite mail et que j’ai vu que le site Netgalley et que les éditeurs de Mosaïc avaient accepté ma demande pour lire Dans la peau d’Erica. J’ai tout de suite entamé ma lecture et j’ai adoré ce livre ! A la fois dérangeant et fascinant, Dans la peau d’Erica est un coup de cœur pour ma part.

Une petite fille de cinq ans, Erica a disparu il y a une dizaine d’années. Sal, professionnel de l’arnaque, ainsi que son « élève » Violet décident alors de se servir de cette histoire pour monter un coup monumental. Tous deux sont des experts en escroqueries. Depuis son enfance Violet a été conditionnée par Sal dans le but qu’un jour, elle devienne Erica, cette fillette disparue. Tout cela dans le but de voler la mère de cette dernière, cette femme riche et qui possède une oeuvre d’art que Sal veut récupérer afin de la vendre. Pour que tout fonctionne comme prévu, Violet a subi des opérations de chirurgies esthétiques afin de ressembler à la vraie Erica. C’est ainsi que nous suivons Violet dans sa nouvelle vie, une vie de mensonge où elle fera des rencontres qui mettront son plan en péril.

Le résumé m’avait tout de suite attiré ! Je trouvais cette histoire totalement dingue, glauque et originale. Je n’ai pas été déçue. C’est la première fois que je lisais un roman comme cela, avec une telle histoire ! Violet est une escroc et ce depuis le plus jeune âge, et au début du roman c’est une jeune femme motivée que nous suivons, une jeune femme prête à tout pour mettre son plan à exécution. Son personnage est d’une froideur et d’une manipulation extrême au début du livre. Elle tente de se mettre tout le monde dans la poche, et de gagner la confiance de Mme Silverman, la maman d’Erica. Et c’est avec brio que son petit jeu d’actrice fonctionne. Tout le monde reconnait Erica à travers Violet. Du moins presque tout le monde… Mais je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher à elle malgré tout, car nous pouvons tout de même constater que son assurance se fissure de plus en plus, que des sentiments qu’elle n’avait encore jamais connus s’installent petit à petit en elle et que sa mission va s’avérer plus compliquée qu’elle ne l’avait pensé.

C’est un roman plein de suspens, de manipulation. Violet reste en contact avec Sal par écrit et plus le temps passe plus nous nous demandons quand Violet passera à l’action, elle qui semble vouloir retarder la terrible échéance. Oui, c’est un livre avec une intrigue forte, mais c’est aussi une histoire pleine de sentiments, de remises en question, de découvertes pour Violet, qui ne connait que le vol et le mensonge depuis petite. Même si tout est faux, elle se retrouve du jour au lendemain avec une mère qui l’aime, des amis géniaux, un garçon qui s’intéresse à elle et Violet se perd dans son rôle. C’est un personnage en quête d’une réelle identité. Qui est-elle réellement ? Qui veut-elle devenir ? Nous pouvons constater une énorme évolution du personnage de Violet tout au long de la lecture de ce livre, ce que j’ai trouvé très intéressant.

Attendez vous à un roman très addictif avec Dans la peau d’Erica. Je ne m’attendais pas à être aussi prise dans ce tourbillon qu’a été ce livre pour moi. Nous hésitons entre détester ou alors aimer ce personnage qu’est Violet. Face à l’horreur de ce plan absolument horrible, nous nous surprenons à nous attacher à elle. Tous ces sentiments contradictoires m’ont totalement embarqué, j’ai adoré. La plume de l’auteur est superbe. Certains passages sont écrits de manière saccadée, avec des phrases courtes et choc. Une façon d’écrire percutante et très efficace.

Je suis partagée concernant la fin du roman, que j’ai bien aimé mais que j’ai trouvé un petit peu rapide. Je pense que ça aurait mérité plus de détails et d’explications, du moins j’aurais voulu en savoir plus ! Mais cette fin reste tout de même à la hauteur pour ma part. Je sais que ce livre est un one-shot, mais je trouverais intéressant d’en faire une suite.

Une histoire terrifiante, originale, avec un personnage principal intéressant, profond et qui évolue énormément du début à la fin, un style d’écriture fluide et efficace, Dans la peau d’Erica a su me convaincre et a su me faire vibrer alors n’hésitez surtout pas à découvrir ce roman ! Encore un énorme merci aux éditeurs de Mosaïc et au site Netgalley pour m’avoir permis de découvrir ce livre !

manote

4,5/5

Publicités

3 commentaires sur « Dans la peau d’Erica »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s