Volutes féminines + Surprise :)

volutesAuteur : Mickaël Gil

Édition : Auto-édité et disponible chez Librinova

Nombre de pages : 154

Prix : 11,90e

Genre : Recueil de nouvelles

La femme et la cigarette ou l’opposition entre la beauté et le poison dans un recueil de courtes nouvelles qui s’articule autour d’un geste et de ses multiples définitions. Une introspection afin de montrer ce qu’on ne voit plus et redécouvrir l’acte de fumer sous un angle réaliste et original. Traductions multiples de la relation entre féminité et tabagisme, ces nombreux focus ont pour but d’apporter des nuances et un regard plus humain sur les fumeuses.

 » Femme qui fume est éphémère… « 

 » Frêle fille qui se parfume de cette fourbe effusion, s’affuble d’une funeste confusion. »

 » Feu d’artifice où le féminin s’enflamme, se flétrit et s’enfume sur un fil de funambule. »

monavis

Avant de donner mon avis sur Volutes féminines, je tiens à remercier l’auteur, Mickaël Gil, qui a eu la gentillesse de m’envoyer son recueil de nouvelles. Pour être honnête, je n’ai pas du tout l’habitude de lire des nouvelles, je lis beaucoup de romans mais pas de textes courts alors c’était une petite première pour moi et j’avoue avoir beaucoup apprécié ! Les nouvelles sont des textes courts, ils doivent donc être percutants et doivent véhiculer des idées fortes en très peu de lignes, ce qu’a très bien réussi à faire Mickaël Gil.

C’est un thème peu commun qu’aborde l’auteur dans ces cinquante nouvelles. Le tabagisme féminin, le lien entre la femme et la cigarette, l’opposition flagrante entre la beauté et le poison. J’ai trouvé très intéressant d’évoquer ce sujet et c’est cette originalité qui m’a poussé à m’intéresser à Volutes féminines. Et j’ai eu raison. Le premier point fort de ce recueil, pour moi, est la qualité de l’écriture de Mickaël Gil. Tous les textes sont très poétiques, pleins de métaphores et de personnifications. Car oui, la cigarette est complètement personnifiée et transformée en autre chose qu’un simple objet mortel dans les mains de toutes ces femmes. Tantôt amie, tantôt ennemie, elle apparaît comme un personnage vivant et omniprésent et sous toutes les formes possibles.

Mickaël Gil précise bien qu’il ne s’agit en aucun cas d’un jugement ou d’une leçon de morale envers les fumeuses. Non, au contraire, il s’agit plutôt d’observer, de comprendre ce qui se cache derrière ce geste qui parfois, n’est pas anodin. Et c’est à travers ces cinquante femmes que nous suivons les différentes étapes d’une vie de fumeuse : qu’est ce qui nous pousse à commencer ? Malgré le dégoût des premières inhalations, pourquoi continuer ? Pour quelles raisons ? Pour l’effet de mode ou pour une réelle souffrance intérieure ? C’est à toutes ces interrogations auxquelles nous réfléchissons en tournant les pages de ce recueil et ce, grâce à des instants de vies qui pourraient paraître assez banal mais qui peut-être, ont un sens plus profond, une signification cachée.

L’addiction à la nicotine est un fléau de notre société et Mickaël Gil, en aucun cas ne pense à convaincre les gens d’arrêter de fumer mais plutôt à nous pousser à une prise de conscience aussi minime soit elle, ou encore à nous pousser à nous interroger nous même sur le sujet de la cigarette afin d’avoir un autre point de vue la concernant.

 » Elle est enchaînée à sa dépendance. Impatiente. Suffocante. Le briquet frémit dans l’autre main. Il ne s’agit plus de satisfaire une envie mais de répondre à un besoin Une absolue nécessité. « 

Le recueil n’est pas seulement composé de nouvelles mais aussi de poèmes, ce que j’ai adoré.

Les photos qui remplissent certaines pages du recueil apportent un vrai plus aux différents textes. Je les ai trouvé très jolies et utiles à l’immersion du lecteur qui pouvait visualiser quelques situations décrites dans les nouvelles. Elles sont simples et reflètent parfaitement le quotidien.

Certaines des nouvelles dénoncent plusieurs problèmes comme le tabagisme des femmes enceintes et le texte appelé «  L’enfant grise  » m’a réellement marqué. Je l’ai trouvé percutant, dur mais très juste, c’est un de mes préférés.  » Elle est née avec des poumons gris. Avant même de voir la lumière du jour et le bleu du ciel, le monde n’avait pas fière allure« .

Sans pour autant donner un avis très négatif concernant la cigarette, certains textes n’en oublient pas pour autant d’évoquer les risques qui s’y rattachent : la maladie, le cancer (Ressentiments ardents est un texte qui en parle et qui lui aussi, m’a beaucoup marqué), et les dégradations physiques que cela entraîne.  » J’aimerais crier de toutes mes forces la haine que j’éprouve en cet instant pour avoir désiré si souvent ces putains de clopes qui m’ont tendu les bras à chaque instant. Un réconfort éphémère pour une finalité qui ne l’est pas, pour suffoquer sur un lit d’hôpital. »

La femme est vraiment mise en avant, dans tous les textes. Mickaël Gil en parle très joliment et la beauté féminine est clairement un élément majeur et important dans chacune des nouvelles de ce recueil. D’où le paradoxe entre la beauté et le poison que représente la cigarette.

« Le plus cruel finalement, c’est que l’homme a sûrement oublié que la femme n’est pas un objet. Qu’elle ne s’allume pas comme la putain de cigarette qu’elle tient entre ses doigts, et qu’elle ne se jette pas sur un lit comme on jette un mégot sur le sol. « 

Une écriture poétique, fluide, des textes courts et percutants abordant un sujet qui doit nous faire réfléchir, des portraits intéressants et diversifiés et tout ça dans le respect et dans le non-jugements des femmes concernées par le tabagisme. Que dire de plus ? Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille de vous plonger dans ce recueil, qui j’en suis sûre, vous ouvrira l’esprit de manière positive.

manote

17/20

*SURPRISE*

C’est avec plaisir que je vous annonce que Mickaël Gil (dont je vous laisse la page Instagram ICI) a accepté de faire gagner à l’un d’entre vous un exemplaire numérique de Volutes féminines. Je suis ravie que quelqu’un d’autre que moi puisse avoir l’opportunité de découvrir ses textes. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de répondre à cette (ou plutôt ‘ces’) petites questions en commentaire sous cet article :

Pourquoi souhaiteriez-vous découvrir ce recueil et que pensez-vous de la cigarette ?

Dans votre commentaire, laissez-moi le nom de votre compte Instagram. Si vous n’en avez pas, laissez alors votre mail pour que je puisse avoir un moyen de vous joindre en cas de victoire !

Je pense vous laisser une semaine afin de donner vos réponses, donc jusqu’au jeudi 27 octobre !

Soyez nombreux 😀

 

Publicités

5 commentaires sur « Volutes féminines + Surprise :) »

  1. Jolie critique très intéressante. J’apprécie l’idée de cigarette personnifiée et la prise de conscience qu’engendre cet ouvrage… De plus, j’aime beaucoup tes citations qui sont aussi sombres que parlantes…

    N’ayant pas de liseuse/tablette, je ne participe pas au concours, mais souhaite bonne chance à ceux et celles qui tenteront leur chance.^^

    J'aime

    1. Merci c’est très gentil 😀 Oui c’est un ouvrage vraiment original et intéressant ! Oh mince c’est dommage ! Après les formats numériques peuvent se lire sur le téléphone ou l’ordinateur mais je comprends que ça ne soit pas pratique :/

      Aimé par 1 personne

  2. Je ne suis pas pour la cigarette mais pas contre non plus. Je m’explique: je suis contre le fait de dire que c’est « cool » de fumer quand on a 15 ans parce que je trouve ça bête et complètement faux mais je comprends les gens qui fument depuis longtemps et qui ne savent pas s’arrêter. J’aimerais gagner ce recueil parce que je ne lis pas souvent des nouvelles et je n’ai jamais lu de livre sur ce sujet. Mon insta: @kareadsbooks ❤
    Très belle chronique, comme toujours 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s