Cette fille, c’était mon frère

filleAuteur : Julie Anne Peters

Édition : Milan

Nombre de pages : 380

Prix : 13,90

Genre : Jeunesse

 » Depuis le début, j’avais l’impression d’avoir une grande sœur plus intelligente, plus sympa, plus jolie – du moins, elle l’aurait été si elle avait pu s’habiller en fille… »

Regan voudrait juste être une ado comme les autres. Mais comment trouver sa place dans l’ombre d’un frère génial et populaire ? Un frère dont elle est la seule à partager le secret. Un secret qui ne veut plus l’être et qui va tout bouleverser.

monavis

Cette fille, c’était mon frère est un livre dont j’ai peu entendu parlé. Mais par chance je l’ai découvert sur la chaîne d’Audrey (Le souffle des mots) et le titre m’intriguait énormément. Je ne prévoyais pas de le lire tout de suite mais il me narguait dans ma bibliothèque et j’ai fini par craquer. J’ai beaucoup aimé cette lecture. Enfin un livre qui traite d’un sujet différent. Jamais je n’ai pu lire de livres concernant les personnes transsexuelles et ayant le sentiment de ne pas être nées dans le bon corps. C’est pourtant un sujet qui mériterait d’être plus répandu car il est à la fois touchant et intéressant. C’était un plaisir de lire Cette fille, c’était mon frère.

Cette histoire nous présente le personnage de Regan, une jeune lycéenne. Regan est un personnage en souffrance, vivant dans l’ombre d’un frère qui prend énormément de place et dont elle est la seule à connaître le secret. Ce secret justement, est un secret lourd à porter pour Regan. Son frère souhaiterais être une fille, se sent fille au plus profond de lui et elle est la seule à pouvoir le comprendre , la seule qui peut le soutenir dans les moments de doutes et de tristesse. Et pour cela, elle s’oublie elle même, faisant passer parfois, sans même le vouloir, son frère avant tout le reste et avant sa propre vie. Étouffée, et se sentant prisonnière de ce secret, Regan est un personnage loin d’être heureux. Et pendant ma lecture, je me suis parfois dit qu’elle était insupportable, toujours à se plaindre que son frère lui gâche la vie etc… J’ai d’abord pensé que Regan était assez égoïste, que son frère avait des raisons de souffrir. Mais plus les pages défilaient, plus je la comprenais. Même si parfois elle se montre dure et assez cruelle avec Liam, elle ne cesse pas pour autant de l’aimer et de le soutenir, envers et contre tout mais surtout contre le regard et l’opinion que les autres auront sur lui.

Quant à Liam, c’est un personnage tellement touchant. A travers l’écriture de l’auteur, nous ressentons vraiment son mal-être et sa souffrance. Il ne cesse de le dire : il n’est pas un garçon qui veut devenir une fille, C’EST une fille à part entière et depuis toujours mais qui habite le mauvais corps. Le lien qui l’unit avec sa sœur est très beau, et malgré certaines tensions, l’amour qu’il y a entre ces deux personnages est très fort.

Les parents sont aussi une partie importante de cette histoire. Car Regan et Liam ont des parents un peu spéciaux. Entre une mère toujours occupée et jamais disponible pour ses enfants, et un père misogyne et macho, Liam ne peut concevoir de leur révéler son secret un jour. Les liens entre les parents et les enfants est très intéressant à suivre dans cette histoire, et spécialement le lien qui unit un père et un fils. Comment, en tant qu’homme, un père réagirait s’il apprenait que son fils, au fond, est une fille ? Surtout pour un personnage si dur et si fier d’être un homme, comme le père de Liam. J’ai constaté tout cela et c’était très intéressant même si parfois c’était dur pour moi, car l’intolérance est quelque chose que je ne comprends pas et que je ne supporte pas. Les parents sont des personnages qui m’ont souvent dérangé dans leur façon de réagir et de se comporter avec leurs enfants. Mais je suis consciente que ça se passe aussi comme ça en réalité dans certaines familles et montrer ce côté-ci est très bien également.

C’est du point de vue de Regan que tout se passe dans ce livre, nous la suivons donc aussi hors de chez elle, et loin de son frère. Que ce soit dans sa vie au lycée, ou ses premiers amours, Regan est une jeune fille assez drôle, qui fait beaucoup de gaffes. Elle fait preuve de cynisme et de sarcasme à plusieurs reprises et beaucoup de moments m’ont fait sourire. En revanche, j’ai trouvé que la romance entre elle et un jeune homme qui s’appelle Chris n’était là que pour combler des pages et n’était finalement pas très utile à l’avancement de l’histoire. Mais bon, c’était mignon quand même !

Mon seul petit bémol sera pour la fin. J’ai trouvé cette fin, certes pleine d’espoir, mais assez vite expédiée. J’aurais aimé en savoir plus, ne pas m’arrêter la, pousser plus loin le sujet de la transsexualité pour mieux le comprendre, même si je pense que ce n’était pas le but premier de l’auteur. Je suis restée sur ma faim concernant les dernières pages et c’est pour cette raison que ce n’est pas un coup de cœur pour moi. Malgré tout ce fut une très bonne lecture, une lecture originale, intéressante et touchante. Je trouve dommage de ne pas plus en parler, et je vous conseille de découvrir ce livre.

manote

16,5 / 20

Quelques extraits

«  Liam avait raison : les gens ne parlent pas des garçons et des filles de la même façon. Ils attendent un comportement différent selon le sexe. Et quand les enfants ont une attitude « hors rôles », comme disait Liam, ils reçoivent l’étiquette de « garçon manqué » ou de « chochotte »« 

 » Pourquoi ne peut-on pas accepter les gens comme
ils sont, tout simplement ? « 

Publicités

6 commentaires sur « Cette fille, c’était mon frère »

  1. Sujet ô combien intéressant en effet! Ce livre est, je pense, important à lire parce que, comme tu le soulignes, la transexualité n’est pat suffisamment abordée en littérature. Merci pour la découverte et pour cette jolie chronique.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s