La loi du cœur

laloiAuteur : Amy Harmon

Édition : Robert Laffont, Collection R

Nombre de pages : 425

Prix : 17,90e

Genre : Romance, Young-Adult

 

MALGRÉ ELLE. MALGRÉ LUI.

UNE SEULE LOI : LA PASSION.

Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette. Au journal de vingt heures, ce nourrisson âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Bébé Moïse.

Les gens adorent les bébés, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants, puis des adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie.

Moïse était amoché. Mais il était aussi étrange, et tellement beau. Il allait changer ma vie, plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû écouter les conseils de ma mère et rester à l’écart. Moïse lui-même m’avait prévenue…

monavis

La loi du coeur me donnait énormément envie et j’ai été chanceuse puisque je l’ai gagné lors d’un concours sur Instagram. J’étais donc super heureuse de pouvoir le lire surtout que c’était mon premier de cette auteur dont j’ai beaucoup entendu parler notamment pour  » Nos faces cachées » et « L’infini + un ». Mon avis sur cette lecture est très étrange, je suis à la fois mitigée et à la fois contente. J’ai plusieurs fois pensé à abandonner ma lecture, ce que je déteste faire de manière générale, mais j’ai persisté et je me dis que finalement, j’ai bien fait.

Quelle étrange histoire que celle de Moïse, ce bébé abandonné dans un panier de linge dès sa naissance. C’est ce personnage qu’on va suivre tout au long du roman, ainsi que Georgie, une jeune fille qui, comme on peut facilement le deviner, tombera amoureuse de lui. Tout se déroule dans la ville de Levan, dans l’Utah aux USA et Georgie est une adolescente passionnée de chevaux et qui vit avec ses parents. La jeune fille connait Moïse depuis le plus jeune âge mais ne l’a plus revu pendant de longues années. Lorsque Moïse revient, désormais adolescent, Georgie tombera sous son charme et tentera des approches auprès de lui. Mais voilà, Moïse ne cesse de la repousser et son comportement bizarre commence à agacer et attrister la jeune fille.

Le livre commence avec une première partie appelée « AVANT », partie avec laquelle j’ai eu énormément de mal à accrocher. Nous suivons la relation de Georgie et Moïse adolescents avec une jeune fille légèrement « nian-nian » et un garçon qui se veut être mystérieux au point d’en devenir énervant. Je me suis dit qu’il allait encore s’agir d’une romance Young-adult comme j’en ai beaucoup lu auparavant. J’avais donc du mal à m’attacher à ces deux personnages durant toute la première partie du roman. Les « je t’aime moi non plus » commençaient réellement à me poser problème. Mais pas seulement. Le style d’écriture de l’auteur m’a complètement perturbé. Certains procédés d’écriture m’ont gêné, par exemple les contractions de mots comme  » j’l’ai vue » ou  » je m’baladais dans l’coin ». Ces contractions de mots sont très très fréquentes tout au long du roman ce que je n’ai pas du tout apprécié. Pour en revenir à l’histoire en elle-même, j’ai trouvé que durant toute cette première partie, elle tournait en rond. Moïse est un garçon étrange, les chevaux semblent le fuir et on se demande réellement pourquoi et ce qui se passe avec ce personnage. La réponse met du temps à venir et j’ai beaucoup hésité à laisser ce livre de côté.

Mais j’ai persisté et j’ai bien fait puisque dans la deuxième partie nommée « APRÈS », l’histoire prend un tout autre tournant. Des années sont passées, les personnages ont grandi et semblent plus intéressants qu’au départ. Nous en apprenons beaucoup plus sur Moïse et sur le pourquoi du comment il est ce qu’il est, ce qui l’a finalement rendu attachant pour ma part. C’est une Georgie très différente que nous trouvons dans cette partie là et je l’ai largement plus apprécié à ce moment là. Je l’ai trouvé très touchante, et son histoire est bouleversante. Leur histoire d’amour n’est finalement pas si banale mais plutôt dure et déchirante bien que passionnée et forte. L’intrigue qui tirait en longueur se révèle plutôt prenante au final.

Malgré une première partie assez longue, lente et une histoire qui semble légère, j’ai aimé ce roman qui s’est révélé être bien plus profond que ce que je croyais. L’histoire de Georgie est Moïse est une histoire complexe, difficile, mais sincère. La fin m’a beaucoup ému et j’y ai repensé plusieurs fois même quelques jours après la fermeture du roman.

Mon avis est donc assez mitigé, et j’ai pu voir que c’était le cas pour beaucoup de personnes qui comme moi, ont eu du mal à plonger dans l’histoire. Si jamais vous comptez le lire, ou que c’est votre lecture en cours, même si vous n’accrochez pas, je vous conseille tout de même de continuer car j’ai trouvé que la deuxième partie valait le coup, ainsi que la fin.

manote

3,5/5

Quelques extraits

 » Une histoire d’avant et d’après. Une histoire de nouveaux départs et d’à jamais. Une histoire peine de défauts et de fêlures, une histoire de malade, une histoire de fou, et, surtout, une histoire d’amour. Notre histoire. « 

 » Elle brisait mes défenses, et mes pensées se déversaient dans toute leur brutalité, leur laideur et leurs couleurs criantes de vérité. « 

 » Et elle parlait, parlait… et elle me faisait marrer. Et elle m’énervait parce qu’elle me faisait marrer.  « 

 

Publicités

6 commentaires sur « La loi du cœur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s