Les soeurs Carmines, T2, Belle de gris, Ariel Holzl

trista.png

Auteur : Ariel Holzl  / Editions : Mnemos, Collection Naos / Nombre de pages : 264 / Prix : 17e

Genre : Fantasy

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons. En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à (tuer) demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

monavis

Souvenez vous, j’avais adoré le premier tome des Sœurs Carmines ! Pour le Pumpkin Autumn Challenge j’ai décidé de m’attaquer au tome 2 dans la catégorie Fantôme de l’apéro pour laquelle il faut lire une comédie horrifique. Pour moi, ce tome rentre parfaitement dans cette catégorie ! C’était sanglant, drôle, piquant ! Qu’est-ce que j’ai ris avec ce livre et qu’est-ce que j’ai aimé Tristabelle ! Belle de gris fut une excellente lecture.

Attention, faites place !! Tristabelle débarque en héroïne dans ce second tome et ça décoiffe je peux vous l’assurer. Je l’avais apprécié dans le premier tome, sans plus mais là… c’était juste un délice de la suivre. On retrouve l’ambiance si particulière de Grisaille avec ses quartiers inquiétants et ses créatures étranges et fascinantes. J’étais vraiment très heureuse de retourner dans cette ville aussi obscure et dangereuse qu’elle soit. L’univers mis en place par Ariel Holzl est toujours aussi bon et toujours aussi intriguant. Je me répète mais ce petit côté Tim Burton, je suis fan fan fan. Je l’avais déjà dit dans ma chronique du premier tome mais pour moi, les Sœurs Carmines a cette pointe d’originalité qui fait de cette saga une saga unique en son genre. Et dans Belle de gris, Tristabelle est unique en son genre elle aussi !

Parlons de Tristabelle justement. Préparez vous à ses remarques cinglantes, à ses répliques tranchantes, à son ego surdimensionné, à sa méchanceté assumée et à sa supériorité é-vi-dem-ment. Oui, dis comme ça, on pourrait croire que ce personnage est imbuvable (ce qui est totalement vrai) mais elle est aussi attachante. Oui je vous jure. Je n’ai jamais autant ris ! Elle balance des horreurs à tout le monde avec détermination et conviction, c’est génial. Avec elle, vous êtes rhabillés pour les cent hivers à venir. Chaque pages nous offre son lot de phrases cultes ! L’humour noir était déjà un des points qui m’avait plu dans Le complot des corbeaux et avec ce second opus, j’ai été servie ! L’humour noir est plus que jamais présent ici et la plume d’Ariel Holzl encore plus aiguisée qu’elle ne l’était déjà. Oui, c’est possible.

J’ai eu du mal à voir où voulait en venir l’auteur concernant l’intrigue et quels étaient les enjeux dans ce tome ci. Finalement j’ai apprécié l’histoire de Tristabelle. Elle n’a qu’un seul objectif, se rendre au Grand Bal de la Reine pour devenir assistante de cette dernière. Car Tristabelle aime le luxe, les belles choses et estime qu’elle mérite sa place dans la vie royale bien-sûr, c’est logique ! Ce qui est certain, c’est que Tristabelle ne recule devant RIEN pour avoir ce qu’elle veut quitte à laisser des morts derrière elle. C’est même plus drôle comme ça ! Chaque personne qu’elle croise se souviendra d’elle toute sa vie (si elle a la chance de vivre encore d’ailleurs). Il en va de même pour le lecteur qui ne sort pas indemne de sa rencontre avec l’ouragan qu’est Tristabelle. Vous l’aurez compris, la force de ce roman est son personnage principal. Grosse claque !!

J’avais eu un petit coup de coeur pour Dolorine dans le premier tome. Je savais qu’on ne la voyait que très peu dans celui-ci mais finalement ça ne m’a pas dérangée puisque Tristabelle prend toute la place ! Personne ne peut lui voler la vedette ! On aperçoit tout de même Merryvère à quelques reprises et ça m’a fait plaisir de la retrouver.

Je n’ai qu’une hâte : lire le troisième tome. Dolorine et Mr Nyx quoi ! Je suis sûre que ça va être explosif encore une fois. Je me demande tout de même si on peut faire plus explosif que Tristabelle Carmine ? Mmmh j’en doute. Vous l’aurez compris, j’ai littéralement adoré ce deuxième tome. Je l’ai même préféré au premier. Vous allez tellement rire les amis. Jetez vous dessus !

premier

Publicités

2 commentaires sur « Les soeurs Carmines, T2, Belle de gris, Ariel Holzl »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s