Phobos 4, Victor Dixen

phobo.png

Auteur : Victor Dixen / Editions : Collection R / Nombre de pages : 650 / Prix : 18,90e

Genre : Science-fiction, YA

LANCEMENT DES CHAÎNES DES PIONNIERS DANS

3 SECONDES…

2 SECONDES…

1 SECONDE…

ILS PEINENT A REPRENDRE LEURS MARQUES

Ils sont les rescapés du programme Genesis. Exilés sur Mars, ils ont traversé un désert de solitude. De retour sur Terre, ils sont emportés par un tourbillon de célébrité.

ELLE PEINE A REPRENDRE SON SOUFFLE

Obsédée par des questions sans réponse, Léonor refuse les honneurs et les caméras. La danger planant sur la planète bleue est-il vaincu pour toujours ? Les secrets hantant la planète rouge sont-ils enfouis à jamais ? Et si, d’un bout à l’autre du système solaire, tout pouvait basculer à nouveau ?

MÊME SI L’ANGOISSE MENE AU BORD DE L’ASPHYXIE, IL EST TROP TÔT POUR RESPIRER

monavis

Cette chronique risque de contenir des SPOILERS. Il vaut mieux avoir lu les tomes précédents.

Sachez qu’écrire cette chronique est plutôt difficile pour moi car encore maintenant, je ne sais pas vraiment quoi penser de ce tome 4. Je ne vous présente plus Phobos, je pense que vous connaissez tous cette célèbre saga de Victor Dixen. J’avais adoré les deux premiers tomes, j’avais trouvé ça orignal, novateur et addictif ! L’auteur était devenu le maître du cliff-hanger à chaque fin de tome. Pourtant, ma lecture du troisième tome avait déjà été un peu plus mitigée. J’avais adoré ma lecture mais j’avais trouvé les rebondissements et les révélations trop tirés par les cheveux, perdant toute crédibilité. Concernant ce tome 4, je l’ai aimé mais lui ai aussi trouvé des défauts.

Déjà, j’avoue avoir été perturbée par le fait que les pionniers doivent retourner sur Terre. J’aimais tellement être sur la planète Mars et dans l’espace ! Quitter cette ambiance a été difficile. Mais le retour sur Terre promettait des choses intéressantes donc j’ai vite oublié ce détail. Une nouvelle vie s’ouvre aux pionniers. Tout le monde les attend avec impatience : terriens, journalistes, médias. Ils sont désormais célèbres dans le monde entier et j’avais hâte de voir comment ils allaient faire pour gérer cette notoriété. J’appréhendais sur retour sur la terre ferme et en même temps, j’avais hâte.

J’ai plutôt aimé l’idée qu’a eu Victor Dixen pour les pionniers à leur retour sur Terre et à la façon de découper son roman. Je ne vous en dit pas plus mais j’ai trouvé cet aspect original et vraiment sympa ! C’est très dans l’air du temps, comme tout ce que fait Victor Dixen depuis la publication de la saga Phobos. Et c’est ce que j’apprécies chez lui ! Il est toujours en accord (voire en avance) sur notre temps et place au cœur de son intrigue des questions actuelles que je trouve importantes à savoir la politique, l’influence des médias ou d’internet.

Malgré ces qualités, je n’ai pas tout aimé dans ce quatrième tome. J’ai la sensation que depuis le tome 3, Victor Dixen fait beaucoup de remplissage sans que cela fasse réellement avancer l’histoire, ni l’intrigue. C’est un pavé de plus de 600 pages ! Et pourtant, les révélations principales et les éléments clés tiennent sur très peu de pages. Et c’était également le cas pour le tome précédent. Pour autant, cela ne m’a pas empêcher de passer un excellent moment de lecture, comme à chaque fois avec Phobos. C’est pour cette raison que mon avis est paradoxal. 

J’adore toujours autant le personnage de Léonor qui reste mon préféré depuis le début de la saga. Je la trouve forte, réfléchie, intelligente (même si certains de ses choix m’ont étonnée dans ce tome). Certains des autres pionniers se battront pour de jolies causes, d’autres réaliseront leurs rêves, j’ai beaucoup aimé les suivre sur Terre.

Comme a son habitude, l’auteur nous révèle des choses inattendues. J’ai encore été surprise par les révélations finales. En parlant de la fin, je ne sais pas quoi en penser. Les 50 dernières pages sont intenses en action ! Encore une fois, est-ce que ce n’est pas un peu tiré par les cheveux ? J’ai l’impression que l’auteur s’est enfermé dans ce besoin absolu de nous révéler des choses de plus en plus dingues à chaque tome. Je reste encore mitigée sur la question. Même question que je m’étais posée pour le tome 3. Le destin final des personnages m’a plutôt plu et est cohérent avec ce qu’ils ont été durant toute la saga.

Même si mon avis sur les deux derniers tomes est un peu plus partagé, je vous conseille quand même de découvrir Phobos. On ne peut pas nier la qualité des idées de Victor Dixen et sa capacité à retourner toutes les situations pour nous laisser sans voix. Une saga à lire. 

deuxieme

4 commentaires sur « Phobos 4, Victor Dixen »

  1. J’avais eu un coup de coeur pour les tomes 1&2. Le tome trois m’avait un peu déçu quant à lui, trop axé sur Serena. Malgré tout, j’ai adoré ce tome 4 ! Des rebondissements intéressants et plutôt inattendus pour certains, V. Dixen sait comment captiver son public ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Comme toi, j’aime lorsque c’était sur mars, mais j’ai quand même aimé ce T4… (A l’inverse du T3 qui m’a beaucoup déçue !)
    Avec du recul, tu as raison pour les révélations de plus en plus dingues au fil des tomes. Personne ne s’était attendu à « ça » ni à cette fin…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s