L’Outsider, Stephen King

oust.png

Auteur : Stephen King / Editions : Albin Michel / Nombre de pages : 576 / Prix : 24,90e

Genre : Thriller

PARFOIS, LE MAL PREND LE VISAGE DU BIEN.

Le corps martyrisé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans le parc de Flint City. Témoins et empreintes digitales désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball, professeur d’anglais, marié et père de deux fillettes. Et les résultats des analyses ADN ne laissent aucune place au doute.

Pourtant, malgré l’évidence, Terry Maitland affirme qu’il est innocent.
Et si c’était vrai ?

monavis

Ah… Stephen King… Je pense que vous savez que j’aime particulièrement cet auteur qui, pour le moment, ne m’a déçu qu’une fois (c’était avec Carrie). Encore une fois, j’ai adoré ma lecture. Un pavé de presque 600 pages que j’ai lu très rapidement. Une intrigue menée à la perfection par Stephen King qui montre à nouveau qu’il est bon, même pour écrire des thrillers / policiers (ce n’est que mon avis bien-sûr). Avant de vous donner mon avis je souhaitais vous avertir qu’il est peut-être plus judicieux de lire la trilogie Mr Mercedes avant de commencer L’Outsider car ce dernier spoil un élément important de cette trilogie ! Maintenant que c’est dit, voilà ce que j’ai pensé de L’Outsider !

Pour commencer, j’ai lu ce livre dans le cadre du club de lecture de Myriam (que vous connaissez peut-être grâce à sa chaîne Booktube Un jour. Un livre.) que je remercie car c’est grâce à un concours organisé sur la page Facebook de son club que j’ai pu remporter ce roman qui me faisait envie depuis sa sortie ! J’ai été heureuse de le lire dans ce cadre là et de pouvoir échanger avec d’autres autour de ce roman et la majorité a adoré sa lecture !

L’intrigue de base est juste géniale. Un petit garçon violé et mutilé est retrouvé mort dans une petite ville des Etats-Unis. De suite, un suspect est arrêté et pour cause, son ADN est présent sur la scène de crime, sur la victime et des témoins disent l’avoir vu dans les alentours le soir du meurtre. Tous les éléments sont contre lui : Terry Maitland, bien connu des habitants puisqu’il est le coach de Baseball des jeunes de la ville ! MAIS… Parce qu’il y a un mais, une vidéo prouve incontestablement que Terry Maitland n’était pas en ville ce soir là mais à des centaines de kilomètres pour rencontrer le célèbre auteur Harlan Coben. Alors qui a réellement tué ce petit garçon ?

Pour moi, le roman se divise en deux parties. La première nous raconte l’histoire de Terry Maitland, arrêté pour cette horreur alors qu’il possède un alibi solide. Je ne cessais de me demander comment Stephen King allait dénouer tout ça et c’est pour cette raison que j’ai lu ce livre si rapidement. Plusieurs hypothèses m’ont traversé l’esprit : A-t-il un double ? Un jumeau ? Est-ce d’origine surnaturelle ? On connaît Stephen King, il aime prendre son temps. Et justement, j’ai trouvé qu’il maîtrisait le rythme de ce roman à la perfection. On avance lentement, sans laisser le moindre détail de côté et pourtant, on ne s’ennuie pas une seconde. La première partie du roman semble impossible à résoudre. J’avais si hâte de découvrir ce que Stephen King avait en tête pour nous expliquer l’inexplicable. On se balade entre témoignages et preuves qui ne pointent qu’un seul homme qui clamera son innocence jusqu’au bout. Vient alors la seconde partie du roman, celle où l’on commence à comprendre où l’auteur veut nous emmener. Si certains ont trouvé cette partie moins bonne que la première, j’ai apprécié le tournant qu’a pris l’intrigue. Je comprends que cela ne puisse pas plaire à tout le monde. Mais on ne peut pas nier que c’est maîtrisé et bien foutu.

Les personnages sont un des points forts de ce roman comme c’est le cas dans beaucoup des œuvres de cet auteur qui nous offre chaque fois des personnalités nuancées, qui ne sont pas des héros mais des personnes comme tout le monde avec leurs forces et leurs faiblesses. Si certains ont pu décrire Terry Maitland comme arrogant, je l’ai trouvé digne de bout en bout et plutôt cohérent par rapport à ce qui lui arrive. Ce qui peut être perçu comme de l’arrogance est en fait la certitude de qui il est et de la faute qui a peut-être été commise. L’inspecteur principal de l’enquête, Ralph, m’a vraiment beaucoup touchée. Un panel assez important de personnages nous est présenté dans ce roman : des gens touchants, humains mais aussi imbuvables ! Il y a de quoi faire !

On sait que Stephen King est un auteur plutôt engagé niveau politique et ces petits piques envoyés à Donald Trump sur Twitter me font toujours beaucoup rire. Et bien Donald Trump en prendra pour son grade dans L’Outsider et Stephen King affirme, avec subtilité et force, ses convictions et sa manière de penser par petites touches assez drôles tout au long du roman. Une façon de critiquer la société américaine en général mais plus particulièrement le système judiciaire qui peut parfois être abusif. J’ai aussi adoré qu’il fasse référence à plusieurs auteurs (coucou Harlan Coben d’ailleurs) ! Mais ce que j’aime par dessus tout avec cet auteur, c’est les clins d’œil qu’il glisse à ses autres romans et dans L’Outsider, il y en a beaucoup : Mr Mercedes avec le personnage d’Holly qui apparaît dans la seconde partie de l’histoire, Misery, 22/11/63, Ça, et pleins d’autres !

Je peux comprendre que le tournant que prend l’intrigue dans ce roman  ne peut pas plaire à tout le monde. Je comprends également qu’on puisse penser que le dénouement manque d’originalité et que l’auteur est allé vers la facilité. Et peut-être que c’est le cas. Pourtant, c’est si bien maîtrisé par Stephen King qu’on ne peut que passer un bon moment de lecture avec L’Outsider. Certaines scènes m’ont mis des frissons, je peux vous le dire (je crois que Stephen King adore les scènes terrifiantes dans les salles de bain d’ailleurs). Quand il s’agit d’un roman de cet auteur, je peux blablater pendant des heures alors je vais m’arrêter ici en vous encourageant à découvrir Stephen King que ce soit avec L’Outsider, ou un autre ! JE L’AIME TELLEMENT. 

premier

5 commentaires sur « L’Outsider, Stephen King »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s