Misery, Stephen King

misery.png

Auteur : Stephen King / Editions : Le livre de poche / Nombre de pages : 503

Genre : Horreur

Misery, c’est le nom de l’héroïne populaire qui a rapporté des millions de dollars au romancier Paul Sheldon. Après quoi il en a eu assez et il a fait mourir Misery pour écrire enfin le « vrai » roman dont-il rêvait. Mais il suffit de quelques verres de trop et d’une route enneigée, dans un coin perdu, pour que tout bascule… Lorsqu’il reprend conscience, Paul est allongé sur un lit, les jambes broyées dans l’accident. Sauvé par une femme, Annie. Une admiratrice fervente. Qui ne lui pardonne pas d’avoir tué Misery. Et le supplice va commencer. Sans monstres ni fantômes, Stephen King, au sommet de sa puissance, nous enferme ici dans le plus terrifiant huis clos qu’on puisse imaginer.

monavis

Jusqu’à maintenant, je n’avais lu que Joyland de Stephen King ! Oui, honte à moi je suis bien d’accord avec vous. J’ai beaucoup de livres de cet auteur dans ma pile à lire et je peux vous dire qu’après avoir lu Misery je n’ai qu’une seule envie, me jeter sur toutes les œuvres de Stephen King que je possède. Misery a été plus qu’une excellente lecture, c’est un coup de cœur ! L’horreur de cette histoire et la psychologie complètement dingue du personnage d’Annie m’ont tenue en haleine de la première page jusqu’à la dernière. Magistral, vraiment.

Qui ne connaît pas vaguement de quoi parle ce roman ? Paul Sheldon, auteur à succès grâce à sa série Misery, va un jour avoir un accident de voiture dans un coin perdu. A son réveil, ce n’est pas dans une chambre d’hôpital qu’il se réveille mais dans une maison où vit Annie, la femme qui l’a sauvé et qui a tenté de soigner ses blessures elle-même. Annie est une grande fan, l’admiratrice numéro un de Paul Sheldon et lorsqu’elle découvre que dans son dernier roman, Paul a décidé de tuer l’héroïne, la colère d’Annie se réveille et elle exigera de lui d’écrire un autre roman pour remplacer celui-ci.

J’ai été complètement scotchée de la capacité qu’a eu Stephen King à me tenir en haleine bien que les 500 pages du livre se déroulent dans la même maison, voire dans la même pièce. C’est un huis clos oppressant mais jamais ennuyant, jamais ! C’était terrifiant de voir à quel point la folie d’Annie montait crescendo au fil des pages et des chapitres. Alors que nous pensons arriver au summum de l’horreur, Annie fait encore pire et l’angoisse monte progressivement jusqu’au point de non retour. Le personnage d’Annie est tellement intéressant. Persuadée qu’elle a sauvé Paul d’une mort certaine, à aucun moment elle ne prendra conscience des actes terribles et cruels qu’elle lui fera subir. Aussi bien physique que psychologique, la torture que subit Paul par Annie n’a pas de limites. Parfois complètement lucide, parfois absente, les yeux dans le vide, Annie fait froid dans le dos.

Paul est enfermé dans une chambre tout au long du roman et nous l’accompagnons durant son calvaire et avons accès à ses pensées les plus intimes et les plus noires. D’abord motivé à se sortir de là, il sombre tout doucement vers l’acceptation de sa condition, même si une partie de lui a toujours envie de survivre, j’ai eu peur tout au long de ma lecture qu’il abandonne… je vous laisse découvrir si c’est ce qui est arrivé ou non ahah ! Annie est folle oui, mais loin d’être bête. La vaincre devra se faire de façon réfléchie et préparée. Bien qu’elle soit imprévisible, elle sait ce qu’elle fait et c’est ça le plus effrayant. Ne pas se fier aux apparences, les psychopathes comme elles sont souvent les plus intelligents et Paul s’en rend très vite compte. Être dans la tête de Paul a parfois été très angoissant. Il est parfois tellement rempli de terreur que moi-même je ressentais cette peur. Quand les pas d’Annie résonnaient dans le couloir en direction de la chambre, je frissonnais avec Paul, j’avais peur avec lui. Sensation géniale et hyper immersive !

Paul est un écrivain, séquestré et contraint à écrire un livre qu’il n’a pas envie d’écrire. Ce que j’ai adoré c’est aussi tout le processus d’écriture qui est décrit à travers le personnage de Paul. Ce qui sera d’abord une contrainte deviendra un échappatoire.  Il nous livre ses pensées d’auteur et tout ce que cela implique. D’ailleurs, nous avons droit à quelques passages du livre qu’il est en train d’écrire pour Annie et j’ai adoré découvrir l’héroïne Misery qui l’a fait connaître au grand public. Une réflexion est faite sur le business que c’est que d’être un auteur à succès et à écrire parce que ça marche et non plus parce qu’on en a envie. Une analyse intéressante !

Certaines scène ont été très dures à lire ! Il est certain que ce livre m’aura réellement marquée. Stephen King m’a réellement fait frissonner grâce à Misery et ses personnages complètement fous mais tellement réalistes. Je crois d’ailleurs que c’est ça qui est le plus effrayant : le réalisme qui se dégage des personnages et en particulier d’Annie. C’était oppressant, c’était terrifiant, c’était génial ! J’ai tellement hâte de me replonger dans un roman de cet auteur et je vous conseille Misery mille fois ! Je m’en vais de ce pas regarder l’adaptation cinématographique.

 

coupdecoeur


 

24 commentaires sur « Misery, Stephen King »

  1. Je n’ai lu de Stephen King que Dolores Claiborne et pourtant c’est un de mes auteurs préfère tant ses histoires traversent le temps (bien qu’elles soient relativement récentes) j’ai également lu le premier tome de Ça (mais n’ayant pas la suite je considère l’histoire incomplète) et le début de Jessie. C’est un auteur qui ne m’a jamais déçu, et j’achète ses livres uniquement pour son nom 😇 J’espère pouvoir lire Misery un jour, il donne vraiment envie ❤

    Aimé par 2 personnes

  2. Je l’ai lu il y a des années, et comme tu dis beaucoup de scènes ont été difficile à lire. Bon j’avais genre 15 ans aussi… Mais ça reste l’un des seuls King que j’ai lu jusqu’à présent. J’en possède quelques-uns mais pas encore lu. Sinon, essaye le film, bien oppressant et glauque, et je troue que ça ne dénature pas le livre.

    Aimé par 2 personnes

    1. J’ai regardé le film cet après midi et j’ai beaucoup aimé ! Malgré qu’il soit plus soft que le livre il était quand même très cool !

      J'aime

  3. J’ai déjà lu pas mal du King et beaucoup aimé en général (sauf cellulaire parce que c’est une histoire de zombies et je déteste ça.) Misery, je ne l’ai pas lu mais j’ai vu le film ! Incroyable et terrifiant ! La pire scène reste dans elle met le bloc entre ses pieds… 😫

    Aimé par 1 personne

    1. Justement la scène du bloc entre les pieds et bien dans le livre ça n’a rien à voir elle est dix mille fois pire. C’était horrible !!

      J'aime

  4. Je n’ai lu (et abandonné) que Dôme de Stephen King auquel je n’ai pas accroché mais j’ai quand même très envie de me lancer dans un autre livre de l’auteur, plus horreur car je suis à peu près certaine que ça me plaira. En tout cas Misery fait partie des nombreux livres de cet auteur qui me tentent beaucoup ! Bonnes lectures 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai pas lu beaucoup de Stephen King (3 pour l’instant) mais celui-ci me fait bien envie et ta chronique me pousse à me le procurer rapidement ^^ Je suis assez curieuse de connaitre cette fameuse fan qui séquestre et torture son auteur favoris, l’évolution de sa folie, … bref je me le note!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s