Aliénor, L’origine de toutes haines, Aurélien Grall

alié

Auteur : Aurélien Grall / Éditions : Auto édité / Nombre de pages : 295 / Prix : 12e

Genre : Thriller, Espionnage

Alexia est encore petite fille lorsque des inconnus l’arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l’Académie Aliénor d’Aquitaine. Le pensionnat d’élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l’a vue naître. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies, Jade et Clarisse, qu’elles sont promises à de plus beaucoup plus sombres desseins…

monavis

Tout d’abord je tiens vraiment à remercier le site Simplement ainsi que l’auteur Aurélien Grall pour l’envoi de ce roman que j’ai trouvé original. Les thèmes abordés dans cette histoire sont intéressants et je n’avais encore jamais lu de livre traitant d’espionnage, de missions et d’endoctrinement. Je ressors contente de cette lecture.

Le début de cette histoire commence à l’Académie Aliénor d’Aquitaine, un endroit où de très jeunes filles sont éduquées et entraînées afin de devenir des espionnes, des machines de guerre, dépourvues d’humanité. Nous suivons trois jeunes filles en particulier : Alexia, Jade et Clarisse. Leur quotidien à l’Académie est millimétré et très organisé. Elles devront subir des épreuves physiques et mentales et l’auteur n’épargne ni ses personnages, ni ses lecteurs car certains passages sont vraiment très durs. Le roman est divisé en deux parties la première étant la vie des jeunes filles à l’Académie. Dans la deuxième, le lecteur est plongé sur le terrain et suit les missions que ces petites filles devenues grandes doivent accomplir suite à leur apprentissage maintenant terminé à l’Académie.

J’ai énormément aimé la première partie du roman et l’ambiance pesante qui régnait dans cette Académie qui au premier abord, paraît très accueillante. Les filles arrivent dans ce grand château sans vraiment savoir ce qui les attend et elles se rendront compte au fur et à mesure qu’elles semblent être ici pour une raison précise. Nous constatons l’endoctrinement progressif que subisse les jeunes filles et leur évolution se fait petit à petit. J’ai beaucoup aimé cette partie de l’histoire car je ne cessais de me demander jusqu’où Katerina, la directrice de l’établissement, serait prête à aller pour renforcer son emprise psychologique sur toutes ses « élèves ». Le sujet de l’emprise psychologique a été très intéressant et parfois déstabilisant. Voir ces filles tomber peu à peu dans les filets de Katerina a été plutôt effrayant.

La deuxième partie, les missions, les combats, m’a plu mais moins que la première je dois bien le dire. N’y connaissant rien en matière d’espionnage, d’armes, de politique etc, il a parfois été difficile de me repérer. En revanche, le point extrêmement positif concernant cette partie de l’histoire, c’est l’action ! Dans plusieurs régions du monde, les jeunes adolescentes sont confrontées à des situations dangereuses, mortelles, et les évènements s’enchaînent très rapidement. Il était assez impressionnant de voir à quel point l’endoctrinement à l’Académie a fonctionné sur elles. D’abord jeunes et innocentes, elles sont devenues des machines à tuer sans empathie, sans sentiments. Elles ne parviennent plus à distinguer le bien du mal, leur but est juste d’éliminer l’ennemi quelles que soient les circonstances.

Je trouve que le sujet de l’endoctrinement et de l’emprise psychologique fait énormément écho à certaines situations existant dans notre monde, notre société. Bien que fictif, j’ai trouvé ce récit extrêmement réaliste, ce qui rend la chose d’autant plus inquiétante. C’est là toute l’horreur de l’Humanité qui est dépeinte ainsi que la perversité et le côté sombre et obscur de l’Homme qui malheureusement, engendre des drames terribles. J’ai vraiment aimé ce côté réaliste qui, qu’on le veuille ou non, décrit une certaine vérité actuelle, qui nous fait peur à tous je pense.

J’ai trouvé la plume d’Aurélien Grall très agréable, très travaillée, et surtout très précise. On sent que cet auteur connaît son sujet et qu’il le maîtrise très bien. C’était une histoire très plaisante à lire !

Le point que j’ai le plus apprécié dans Aliénor, c’est la fin. La fin m’a complètement surprise, j’étais loin de m’y attendre. L’auteur nous lâche cette bombe sans prévenir et à partir de cette révélation, je n’ai plus lâcher cette histoire que je voulais absolument terminer.

Si vous aimez les romans d’action, d’espionnage, de conflits politiques, vous apprécierez Aliénor ! Bien que ces sujets ne m’attirent pas en temps normal, l’auteur a su m’embarquer !

manote

15/20


marion

Publicités

6 commentaires sur « Aliénor, L’origine de toutes haines, Aurélien Grall »

  1. Une belle critique ! ❤ Ca donne envie de se plonger dans ce roman. L'auteur m'a justement contactée via Simplement et j'avoue que le synopsis me botte totalement. Normalement, je devrai bientôt le lire et espère aimer autant que toi. (Tu titilles ma curiosité avec le retournement de situation à la fin. J'adore être surprise et espère vraiment l'être autant que toi.^^)

    Aimé par 1 personne

  2. A la base je ne suis pas plus intéressée que ça par l’espionnage mais je dois dire que celui-ci m’intéresse. Le côté endoctrinement déjà, de la première partie, me semble un sujet passionnant. En tout cas il a l’air assez original pour un roman d’espionnage.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s