Les petites reines – Clémentine Beauvais

screenshot_2016-11-29-17-06-32

 

Auteur : Clémentine Beauvais

Édition : Sarbacane

Nombre de pages : 270

Prix : 15,50e

Genre : Jeunesse

On les a élues  » Boudins de l’année  » sur Facebook.

Mais Mireille Laplanche et ses « boudinettes », Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort !

Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris…

… pour s’incruster à l’Elysée !

Place aux Petites Reines !!!

monavis

C’est avec plaisir que j’ai lu ce livre en lecture commune avec Andréa de l’Instagram andrealitdeslivres et du blog aandrealitdeslivres. Et on a toutes les deux bien rigolé avec ce livre ! Je peux le dire, c’est la première fois que je lis un livre comme ça, il est vraiment unique en son genre. J’ai rarement autant ris pendant une lecture. Clémentine Beauvais a vraiment un humour particulier et ça a totalement marché avec moi !

L’héroïne de ce livre, Mireille Laplanche est lycéenne et a été élue, sur Facebook, Boudin de Bronze, par les autres élèves. C’est cruel n’est-ce-pas ? Eh bien pourtant Mireille est déçue ! Pourquoi ? Parce que l’année d’avant elle était Boudin d’Or et que quelqu’un l’a détrôné ! Quelle personnalité géniale ! J’ai adoré Mireille, vous ne pouvez pas savoir à quel point. Quand, son ancien meilleur copain Malo se moque d’elle devant tout le monde, elle fait preuve d’une répartie exceptionnelle et d’un humour tranchant qui m’a fait exploser de rire. Elle est drôle et même parfois cruelle aussi bien avec elle-même qu’avec sa mère ou son beau-père, avec tout le monde en fin de compte !

Cette fameuse Mireille va se lier d’amitié avec les deux autres Boudins élues, le Boudin d’Argent et le Boudin d’Or, aussi connues sous le nom d’Hakima et d’Astrid. Cette dernière est complètement déprimée d’avoir été élue première à un concours aussi horrible. Tout comme Mireille, Astrid est une fille très drôle, fan absolue du groupe Indochine, elle connaît toutes leurs chansons par cœur et porte même des tee-shirt à leur effigie ! Hakima aussi est très triste de cette situation. Hakima étant plus jeune, Mireille et Astrid décideront de la prendre sous leurs ailes et les trois jeunes filles vont devenir de grandes amies et vont se lancer un énorme défi. En effet, toutes les trois vont décider, chacune pour des raisons qui leurs sont propres, de s’incruster à la garden-party de l’Élysée à Paris, et tout ça en vélo ! Et quoi de mieux pour financer le voyage que de vendre des boudins aux passants pendant leur long trajet ? L’auteur nous emmène dans un grand road-trip complètement déjanté.

Autant se le dire, cette histoire est complètement barrée, complètement folle et c’est ce que j’ai adoré. J’ai vraiment passé un super moment avec Les petites reines. Sous cet humour assumé, se cache un message important. Ce livre dénonce, je trouve, une forme de harcèlement scolaire visant à attaquer le physique. L’histoire résonne d’autant plus à l’heure actuelle car ce concours ignoble se déroule sur Facebook, moyen facile et de plus en plus utilisé pour humilier et se moquer des autres. Grâce à Mireille, ces deux autres jeunes filles qui sont abattues par ce concours vont petit à petit retrouver le sourire et la force ! Et pour combattre ces moqueries, Mireille a tout compris, elle se moque ouvertement d’elle-même devant les autres.

«  -Je ne comprends pas pourquoi vous vous entêtez à revendiquer ce nom de Boudins ! s’offusque Maman. C’est un mot horrible.
– On le rendra beau, tu vas voir. Ou au pire, on le rendra puissant.
(Rubrique trucs et astuces de la vie, par Tata Mireille :
prends les insultes qu’on te jette et fabrique-toi des chapeaux avec.) « 

L’auto-dérision est vraiment la force de ce roman ! Je pense que c’est un livre qui peut faire relativiser les gens qui se sentent mal dans leur peau ! Clémentine Beauvais, avec un humour d’une grande finesse, défend des éléments essentiels : le respect, la tolérance, l’acceptation de soi. Des messages importants et livrés d’une manière si drôle.

Nous suivons donc ces trois jeunes filles, accompagnées du « Soleil » comme l’appelle Mireille. Car oui, Mireille a eu un petit coup de foudre pour ce jeune homme, en fauteuil roulant suite à un accident survenu lorsqu’il était en mission pour l’armée. Lui aussi, a un but bien précis à atteindre à leur arrivée à l’Élysée. Et j’ai également aimé ce personnage. Nous les accompagnons à travers les différentes villes qu’ils traversent. Ils feront beaucoup de rencontres, et même les médias s’intéresseront de près à leur périple à travers la France ! On voit du paysage dans Les petites reines !

Les petites Reines, c’est frais, c’est drôle, c’est intelligent ! Mireille vous fera mourir de rire mais pas seulement, elle vous touchera aussi. Les idées véhiculées par l’auteur sont très importantes et c’est fait très intelligemment. LISEZ-LE !

manote

18 / 20

 

 

 

Publicités

6 commentaires sur « Les petites reines – Clémentine Beauvais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s