Une vie entre deux océans

viesAuteur : M.L Stedman

Édition : Livre de poche

Nombre de pages : 521

Prix : 7,90

Genre : Contemporain, Drame

Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l’île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant. Jusqu’au jour où un canot vient s’échouer sur le rivage. A son bord, le cadavre d’un homme, ainsi qu’un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d’être parents, Isabel demande à Tom d’ignorer les règles, de ne pas signaler « l’incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices…

monavis

Je tiens avant tout à remercier mon amie Johanna qui m’a prêté ce livre et qui m’avait conseillé de le lire car elle l’avait adoré. C’est vrai que ces derniers temps, j’ai beaucoup vu ce livre sur Instagram et sur les blogs et j’avais hâte de découvrir cette histoire qui semblait avoir ému la majorité des lecteurs. C’est donc chose faite, et j’ai adoré. Ce n’est pas le coup de coeur, mais presque. C’est une histoire à la fois dure mais émouvante et pleine d’amour que j’ai eu le plaisir de découvrir.

Cette histoire se déroule dans les années 1920. Tom Sherbourne a du mal à se remettre des horreurs qu’il a vu pendant la guerre, il aspire désormais à une vie calme et loin de tous ces souvenirs douloureux. C’est alors qu’il accepte le poste de gardien de phare de l’île de Janus. Il sait qu’une vie de gardien de phare sera différente, qu’il s’agit d’une vie d’isolement, mais c’est ce dont il semble avoir besoin. Mais un beau jour il ne sera plus seul, Isabel, une jeune femme pleine de vie débarque dans la sienne, et ils tombent tous deux fous amoureux l’un de l’autre. La jeune femme décide de venir avec lui sur l’île pour partager sa vie. Mariés et amoureux Tom et Isabel veulent un enfant. Malheureusement, après de nombreuses fausses couches, Isabel perd espoir et sombre peu à peu dans la dépression. Jusqu’à ce fameux jour où ce mystérieux canot s’échoue non loin de leur maison, avec à son bord, un homme, mort, et un bébé qui lui, est bien vivant.

Isabel est un personnage qui m’a touché, du moins au début du roman. Son désir d’être mère est si intense, que lorsqu’elle voit ici l’opportunité de pouvoir enfin assouvir ce besoin maternel, elle prend alors une décision qui aura de graves conséquences dans le futur.. Mais c’est à son bonheur à elle auquel elle pense en premier, elle qui a tant souffert de la perte de ses enfants les années précédentes. Malgré que l’on sache que ce qu’Isabel fait n’est pas bien, on ne peut pas s’empêcher de la comprendre. Tom quant à lui, est un personnage que j’ai apprécié, que j’ai souvent trouvé attentif et juste vis à vis de sa femme. C’est un mari aimant et capable de tout pour le bonheur de la femme qu’il aime. Mais garder cet enfant, lui fait autant de mal que de bien. Partagé entre le bonheur de sa femme et la souffrance que doit ressentir la vraie mère de cet enfant, Tom se referme peu à peu sur lui-même, perdu.

Mon cœur de lectrice était tiraillé entre la vraie maman de l’enfant et Isabel. Ces deux mères, mères d’une même enfant. Une question importante se pose dans ce livre. La « vraie » maman de Lucy est-elle celle qui l’a conçue, ou celle qui l’a élevé ? Nous voyons d’un côté le personnage d’Isabel enfin s’épanouir au côté de sa petite fille qu’elle a nommé Lucy. D’un autre côté nous voyons le personnage d’Hannah désespérée de la perte de sa petite Grace, vrai prénom de l’enfant.Un déchirement pour moi lors de ma lecture.

Tout au long du roman, être témoin du bonheur d’Isabel, un bonheur qui ne lui appartient pas, a été parfois gênant et je ne pouvais m’empêcher de penser à l’autre mère. La culpabilité de Tom ne fait que grandir au fil des pages et nous nous demandons s’il va craquer. Va t-il tout révéler ? Ce qu’il est en train de faire et de cautionner est contraire aux principes qu’il avait instauré dans son esprit après la guerre. Principes étant de ne plus jamais faire souffrir autrui. Nous nous demandons si ce couple va tenir et comment tout cela va se terminer.

Il n’y a pas que ces trois personnages présents dans le roman. Beaucoup de personnages secondaires ont leur importance notamment Ralph et Bluey que j’ai beaucoup aimé. Nous rencontrons également la famille d’Isabel, celle d’Hannah et nous en apprenons un peu plus sur les liens entre Tom et son père. Tous les personnages d’Une vie entre deux océans ont leur utilité pour l’avancement de l’histoire, et je les ai tous apprécié.

J’ai aussi beaucoup apprécié l’atmosphère du livre. Je voyais tout à fait dans mon esprit cette île lointaine surplombée de son grand phare. Les rochers, les vagues, l’isolement qu’inspirait cet endroit m’a beaucoup plu et je n’avais aucun mal à tout imaginer.

J’ai trouvé la plume de l’auteur très addictive et très jolie. Certains passages ou certaines phrases m’ont marqué par leur beauté. Par sa façon d’écrire l’auteur retranscrit très bien les émotions des personnages et j’ai même failli pleurer à la fin du roman c’est pour vous dire.

Une vie entre deux océans est un roman énormément centré sur l’amour maternel et sur le lien qui unit une mère et sa fille. C’est une histoire déchirante pour ces deux femmes mais également touchante car elles ont finalement toutes les deux le même but : donner beaucoup d’amour à cette petite fille. C’est un livre qui nous fait nous rendre compte des conséquences que certains de nos choix peuvent avoir sur d’autres vies et à quel point il est important de le prendre en compte afin de ne pas détruire ces vies en question.

manote

17/20

Quelques extraits

 » Une fois qu’un enfant était entré dans votre cœur, il n’y avait plus de bien ou de mal qui tînt. « 

 » On ne fait pas marche arrière des années plus tard, quand tant de gens vont être affectés. On doit vivre avec les décisions que l’on prend, Bill. C’est ça, le courage. Assumer les conséquences de ses erreurs.  « 

«  Une fois installé sur un phare en pleine mer; vous pouvez vivre l’histoire que vous choisissez de vous raconter et personne ne vous dira que cela n’a aucun sens, ni les mouettes, ni les prismes, ni le vent. « 

L’adaptation au cinéma sort cette semaine, je vous laisse avec la bande annonce ICI.

Publicités

3 commentaires sur « Une vie entre deux océans »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s