Le Roi des Ombres

ombresAuteur : Eve de Castro

Édition : Robert Laffont

Nombre de pages : 479

Prix : 21,50

Genre : Historique

 

Le Versailles de Louis XIV est un théâtre où la monarchie absolue se construit en se donnant en spectacle. C’est aussi un panier de crabes où vingt mille personnes, du plus haut au plus bas de l’échelle sociale, s’agitent dans les ors et les gravats, l’inconfort et la puanteur, les complots et les coucheries, avec pour tous le rêve de grimper vers la lumière.

Le Roi des Ombres est l’aventure de ceux dont personne n’a jamais parlé. Les petits, les obscurs. Les ombres qui creusent la terre, dressent les murs, soufflent la poudre sur les perruques, massent les pieds. Celle qui, dans la boue du futur Grand Canal ou dans la chambre du roi, regardent le siècle à genoux.

Louis XIV et son frère Philippe d’Orléans côtoient sans les voir ces ombres qui servent leur plaisir et leur gloire. Talentueuse et risque-tout, Nine La Vienne veut échapper au sort commun des femmes. Vaurien autodidacte, Batiste Le Jongleur se rend indispensable aux bâtisseurs du château. Ensemble, pour sortir du néant, ils vont défier les lois de leur temps.

monavis

Je n’avais jamais réellement lu de roman historique bien que ça m’intéresse énormément. Mon papa m’avait conseillé Le Roi des Ombres depuis des années et ce n’est que maintenant que je l’ai sorti de ma bibliothèque et que je me suis lancée. Je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt car j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman.

Dans son roman Eve De Castro nous décrit le Versailles de Louis XIV aussi connu sous le nom du Roi Soleil. Une époque où ce Roi difficile, capricieux et extravaguant règne d’une main de fer. Mais pour autant ce livre ne se concentre pas du tout sur Louis XIV mais plutôt sur les  » petites gens » qui entoure le roi et qui d’une manière ou d’une autre seront en relation avec le souverain. L’auteur nous livre le côté que l’on ne connait pas de cette époque, elle nous décrit la face sombre de toute cette beauté qu’est le palais de Versailles. Entre les coucheries, les manigances et les exigences extrêmes d’un Louis XIV au sommet de sa gloire, Eve De Castro dépeint un portrait finalement assez difficile des conditions dans lesquelles vivaient les gens appartenant au plus bas de l’échelle sociale ainsi que la condition des femmes à cette époque.

Le début de ma lecture a été assez compliqué, l’auteur nous présente ses personnages qui sont assez nombreux et il est un peu difficile de s’y retrouver mais tout vient au fur et à mesure et cette confusion se dissipe assez rapidement. Plus on avance dans le roman plus tout les détails et les personnages se mettent en place et tout nous apparaît plus clair. Malgré ces petites longueurs, le mystère fait que nous voulons poursuivre notre lecture. En effet, le roman commence par quelqu’un qui écrit une lettre à un certain Charles, mais nous ne savons pas qui est l’auteur de cette lettre ni qui en est le destinataire. Tout le roman est une grande et longue lettre destinée à ce fameux Charles et j’étais très très curieuse de savoir qui était cette personne et qui était ce garçon à qui elle adressait cette lettre.

Dans ce roman nous suivons plusieurs personnages bien qu’il soit plutôt concentré sur deux personnes qui sont Batiste Le Jongleur et Nine La Vienne. Batiste, un jeune homme qui s’attire souvent des ennuis, assez pauvre mais très ambitieux fera tout ce qui est en son pouvoir pour travailler sur le chantier du château de Versailles afin de grimper les échelons et pouvoir venir en aide financièrement à sa famille composée de sa maman, de son frère et de sa petite sœur. Puis Nine La Vienne, mon personnage préféré du roman est une très jeune fille passionnée de médecine. Bien que le métier soit inaccessible aux femmes à cette époque, elle compte bien se battre contre cette idée que les femmes doivent se marier et faire des enfants uniquement. Elle combattra le fait que les hommes soient supérieurs aux femmes. La condition des femmes la dégoute et elle tentera coûte que coûte de s’imposer en tant que « guérisseuse » ou docteur si l’on peut dire, et spécialement auprès du frère du Roi, Philippe d’Orléans, qui l’a remarqué grâce à son talent et qui est un personnage haut en couleur assez présent dans le roman. Nous suivons l’évolution de ces deux personnages tout au long du livre. Nous les voyons grimper l’échelle sociale au fur et à mesure et sommes témoin de tout ce qu’ils devront faire pour y parvenir. La relation qui va s’établir petit à petit entre ces deux personnages est très touchante et je me suis beaucoup attachée à eux. Leur destin est tout simplement incroyable.

Eve De Castro a un sens du détail qui m’a beaucoup plu et qui m’a immergé complètement à l’époque de Louis XIV. Les traditions de cette époque ont été très intéressantes à découvrir et l’auteur a dû énormément se documenter pour écrire son roman, ce qui se ressent beaucoup à la lecture du Roi des Ombres. L’univers médical introduit grâce au personnage de Nine est également passionnant et les méthodes utilisées par cette dernière ont été souvent étonnantes à découvrir. Toutes ces anecdotes et méthodes anciennes basées sur des faits réels et sur une documentation précise, j’ai vraiment apprécié.

Les descriptions du Versailles de Louis XIV étaient également passionnantes à lire et je voyais vraiment ce que me décrivait Eve De Castro. Bien que le roman ne se concentre pas sur lui, nous apprenons tout de même pas mal de choses sur le Roi notamment sur sa façon de gouverner, quelques unes de ses idées politiques, ses relations amoureuses, ses nombreuses maitresses, ses exigences bien trop extravagantes.

La fin du roman est géniale, nous comprenons tout ce qui nous a été raconté précédemment et la révélation finale est vraiment super, bien que je me doutais un tout petit peu de ce dénouement.

Si vous êtes amateurs de romans historiques, et spécialement de l’époque de Louis XIV je vous conseille vivement de lire ce roman qui nous ouvre les yeux sur la condition des gens qui vivaient autour de cet imposant et luxueux château. La beauté est telle que nous avons tendance à oublier qu’autour de cela, des gens se battent pour survivre et que certaines femmes luttent pour se faire entendre. Batiste et Nine sont tous les deux le reflet de ces personnes qui vivent dans la misère et qui feront tout leur possible pour avoir une place privilégiée à la Cour, une place qui finalement se révélera moins extraordinaire qu’ils le croyaient.

  » Obsédé par sa grandeur, soucieux seulement de croître et de fasciner, Versailles se nourrit de chair humaine, réduit, les âmes en esclavage, dévore ce qui lui résiste. Ne souriez pas, ce que je vous dis est vrai. Ce palais n’est pas un palais. Il est le reflet immuable de son créateur. « 

manote

16/20

Quelques extraits

 » Ainsi va notre monde, Ninon. Ceux qui se rendent irremplaçables gagnent une place près du Soleil, les autres restent des ombres, et le sort des ombres est de se fondre dans la nuit. « 

«  Craignez-vous le diable Monsieur ? J’ai souvent entendu votre aumônier vous conter les méfaits de Lucifer et les masques innombrables que l’Ange déchu prend pour nous tenter. N’en déplaise à l’Église qui prétend gouverner notre jugement autant que régir nos actions, il me semble que le mal ne loge ni aux Enfers, ni chez les protestants, ni entre les cuisses des femmes, mais en chacun de nous. « 

Publicités

6 commentaires sur « Le Roi des Ombres »

  1. Ça m’a l’air sympathique. C’est rare pour des ouvrages sur le XIV de se concentrer également sur les petites gens. Je le note dans ma wish List ^^ Même si vu ma mémoire des nom, tu me fais un peu peur avec ton histoire de personnages difficiles à retenir XD

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai fait une fac d’histoire et la période de Louis XIV est de celles que j’ai préféré étudié 😉
    La monarchie est quelque chose que nous n’avons jamais connu et qui a pourtant existé pendant longtemps! Du coup c’est toujours intéressant de savoir comment ils vivaient à l’époque 🙂 Je pense donc que c’est un livre qui pourrait me plaire!! Il faut dire que tu en as fait une jolie chronique qui donne envie de le découvrir!
    Je l’ajoute à ma wishlist!! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. C’était mon premier livre concernant cette époque, et malgré que ce soit une histoire fictionnelle, l’auteur apporte des éléments ayant réellement existé et on voit qu’elle s’est bien renseigné sur les pratiques de l’époque etc, j’ai vraiment aimé ! Si tu le lis, j’espère que tu aimeras également ! Merci en tout cas 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s