Paranoïa

para

Auteur : Melissa Belevigne

Édition : Hachette, collection Black Moon

Nombre de pages : 312

Prix : 17e

Genre : Young-Adult, Fantastique

 

Lisa Hernest, psychiatre spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, vingt ans et enceinte de cinq mois, internée pour paranoïa et hallucinations.

Dès leur première entrevue, Judy fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours.

Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. A mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité paraît s’éloigner.

 

monavis

Alerte au coup de cœur ! Eh oui ça y est, j’ai lu Paranoïa de Melissa Bellevigne aussi connue sous le nom de Golden Wendy, la désormais célèbre Blogueuse et Youtubeuse. J’ai beaucoup aimé cette histoire que j’ai trouvé très originale, je n’avais jamais rien lu de semblable en tout cas.

Melissa nous raconte l’histoire de Judy, une jeune fille de vingt ans, retrouvée dans les rues de Londres blessée et en proie à des hallucinations. Judy, alors enceinte, se retrouve internée dans un établissement et va être vue et suivie par une psychiatre nommée Lisa. Judy qui au début ne veut rien dévoiler commence petit à petit à faire confiance à Lisa et à se laisser aller. Elle lui raconte donc son histoire.

Pendant ma lecture, j’avais un sentiment étrange, un sentiment de malaise. Ce que j’ai adoré. La tension narrative nous envahit et ne nous lâche pas jusqu’à la toute dernière page du roman. Preuve en est : j’ai terminé ce livre en quelques heures seulement. C’est donc une histoire très addictive, l’intrigue est telle que nous voulons toujours en savoir plus sur Judy et son incroyable histoire. Judy raconte (et c’est écrit sur la 4e de couverture, je ne vous spoil rien) que depuis son enfance, un homme est présent près d’elle : Alwyn. Alwyn était son ami imaginaire lorsqu’elle était petite mais persiste à rester dans sa vie malgré les années qui passent. Alors est-il réel ou imaginaire ? Question que je me suis posée tout au long de ma lecture. Nous nous demandons sans arrêt si ce que nous raconte Judy est vrai ou si elle a inventé cette histoire de toute pièce. La frontière entre le réel et la fiction nous tient réellement en haleine. Les docteurs disent que Judy souffre de délires, d’hallucinations et de paranoïa, ce qui nous fait douter de la véracité de ce qu’elle raconte. L’intrigue est très bien ficelée. Judy revient en arrière et nous raconte tout ce qui lui est arrivé jusqu’à cette fameuse nuit où elle a été retrouvée. Et j’ai trouvé cette histoire passionnante, bien qu’on ne sache pas si tout cela est vraiment arrivé.

J’ai trouvé les personnages assez charismatiques. Je me suis beaucoup attachée à Judy, je l’ai trouvé touchante, ne sachant pas elle même si ce qu’elle voit existe ou non. Sûre d’elle par moments, elle se retrouve parfois perdue et ne sait plus quoi penser de ce qu’elle est en train de vivre ou de ne pas vivre d’ailleurs. Nous suivons également Lisa dans sa vie personnelle, qui est loin d’être rose. Complètement absorbée par son travail elle délaisse un mari qui ne cesse de lui en faire le reproche. Mais quelque chose manque à la vie de Lisa, ce qui expliquera beaucoup de chose concernant l’attachement particulier qu’elle porte à sa patiente Judy. Mais mon coup de cœur va pour Alwyn que j’ai trouvé vraiment très attachant et très bienveillant envers Judy. Qu’il soit réel ou non, c’est un personnage génial dont-on apprend énormément de choses au fur et à mesure. Il devient en quelque sorte le personnage central du roman.

J’avais beaucoup entendu les gens dire qu’ils avaient été déçus par ce livre car ils ne s’attendaient pas à l’aspect fantastique de ce roman. Il est vrai qu’à travers le titre et le résumé, la première chose à laquelle on pense est que ce roman traitera de la maladie, du suivi psychologique d’une jeune fille atteinte de troubles mentaux. Ce n’est pas réellement le cas ici, personnellement cela ne m’a pas du tout dérangé, au contraire. Etant une fan absolue des univers fantastiques ,j’ai même été plutôt ravie du chemin qu’a décidé de prendre Melissa Bellevigne. Malgré tout, comme je le disais plus haut, nous avons le doute en permanence. Tout cela est-il réel ou est-ce une hallucination de Judy ? Il y a donc deux façons de lire ce livre, deux manières d’appréhender la chose. Soit tout cela est réel et donc le côté fantastique prend tout son sens, soit tout cela n’est jamais arrivé et c’est alors un délire hallucinatoire dû aux troubles de Judy, ce qui en fait un roman basé sur la maladie. A vous de voir, à vous de vous faire votre propre opinion sur le sujet. J’aime quand le lecteur doit se faire sa propre idée sur sa lecture, cela nous pousse à réfléchir et a décider nous même de ce qui se trame dans ce roman !

Même si ce livre a été un petit coup de cœur pour moi il est vrai que j’ai été déçue qu’il n’y ai pas plus d’interactions entre Judy et sa psychiatre Lisa. Je m’attendais à plus d’échanges entre ces deux personnages qui finalement parlent assez peu ensemble, du moins pas de manière directe. La maladie mentale, la paranoïa, ne sont pas des sujets complètement exploités, il aurait été intéressant d’avoir plus d’éléments à ce propos à travers Lisa la psychiatre et les médecins présents dans l’établissement où se trouve Judy. Comme je le disais, les chapitres s’alternent entre Judy et Lisa mais c’est sur Judy que l’histoire se concentre, ce qui est normal. J’ai donc eu du mal à m’attacher à Lisa, que j’ai finalement assez peu « vu » dans le roman. Je pensais également que Judy aurait plus de mal à se livrer à Lisa mais elle finit par se dévoiler plutôt vite à mon goût. C’est vrai que je m’attendais à plus de résistance de sa part. Mais l’histoire qu’elle délivre à Lisa est si passionnante qu’on oublie vite ce détail !

On m’avait prévenu, la fin sera frustrante Marion ! Et en effet, elle l’est. L’auteur nous laisse un peu livrés à nous même avec cette fin brusque et inattendue. C’est un final qui nous fait nous poser énormément de questions. Mais j’ai trouvé ça bien joué de la part de Melissa Bellevigne qui ne fait que rajouter du mystère à son roman. Fin frustrante oui, mais bonne fin pour moi. N’oublions pas que Melissa a dit lors d’une vidéo qu’il n’était pas impossible qu’une suite soit écrite un jour. Pour l’instant, ce n’est pas du tout d’actualité mais on ne sait jamais, il ne reste plus qu’à espérer qu’un jour, on sache enfin ! Je vous conseille Paranoïa, que j’ai trouvé très mystérieux et très dérangeant parfois. Un roman original.

manote

4/5

 

Publicités

2 commentaires sur « Paranoïa »

    1. Moi aussi j’avais vu pas mal d’avis négatifs mais je me suis quand même lancée et je n’ai pas regretté parce que j’ai adoré ce livre ! Fais toi ta propre idée 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s