The Book of Ivy

ivy1Auteur : Amy Engel

Édition : Lumen

Nombre de pages : 342

Prix : 15e

Genre : Dystopie, Young-Adult

 

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

monavis

Ca y est, j’ai terminé la duologie The Book of Ivy et The Revolution of Ivy. Après tous les avis positifs que j’avais lu à propos de ces deux livres, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller à la découverte de cette dystopie. Voici donc mon avis sur le premier tome !

Dans cette histoire, nous suivons Ivy, une jeune fille de 16 ans vivant dans la ville de Westfall aux Etats-Unis après une guerre nucléaire qui a tout ravagé laissant le monde dans le chaos. La ville de Westfall a été fondée par le grand-père d’Ivy mais est maintenant dirigée par le président Lattimer. Les deux clans s’opposent, d’un côté les Westfall, de l’autre, les Lattimer. Et c’est avec cette opposition que tous doivent vivre ensemble et en paix, et pour préserver cette paix, des mariages arrangés sont organisés entre les adolescents des deux clans. C’est alors qu’Ivy se retrouve mariée de force à Bishop, qui n’est autre que le fils du président de la ville. Ce que tout le monde ignore, c’est qu’Ivy a été élevée pour tuer Bishop. Son père et sa sœur, Callie, lui donnent cette mission : tuer Bishop afin de reprendre le pouvoir sur la ville.

Avant de commencer ma lecture de The Book of Ivy, je n’avais qu’une seule peur : que cela ressemble énormément aux dystopies très connues telles que Divergente ou Hunger Games. Mais en lisant le résumé, j’avais trouvé cette histoire originale et bien pensée. Et j’ai eu raison, j’ai beaucoup aimé The Book of Ivy.

Le côté apocalyptique n’est pas réellement détaillé dans ce livre. Nous savons seulement qu’une guerre nucléaire a éclatée, détruisant une bonne partie du monde et ayant décimé la majorité de la population mondiale, mais c’est tout. Les Westfall sont les fondateurs de la ville, mais ce sont les Lattimer qui ont le pouvoir. Il y a donc conflit entre ces deux familles. Ivy doit épouser Bishop, le fils du président malgré qu’elle soit contre le mariage arrangé. Elle qui vivait dans la partie pauvre de la ville, elle se retrouve plongée de l’autre côté, dans le monde des Lattimer et doit s’adapter à sa nouvelle vie, et à son nouveau mari. Ivy est une jeune femme de caractère, qui ne se laisse pas guider par les autres mais qui fait ses propres choix. En effet, Ivy a pour mission de tuer Bishop, mais que faire lorsque l’on s’aperçoit que l’homme qu’on croyait être comme son père s’avère être totalement différent ? C’est là que le doute s’installe dans le coeur d’Ivy. Ecouter son cœur ou suivre les ordres de son père ? Le destin d’Ivy semble tout tracé mais tout ne se passera pas comme prévu.

Le personnage d’Ivy est très intéressant, nous la suivons du début à la fin et connaissons ses pensées profondes, je me suis beaucoup attachée à elle. Ivy a toujours vécu sous les directives de son père, elle n’a jamais eu le droit de penser par elle même. C’est donc avec plaisir que nous la voyons mûrir, grandir au fil des pages, s’affirmant de plus en plus. Bishop quant à lui, est extrêmement attachant. Ivy qui pensait découvrir une copie du président Lattimer se retrouve finalement face à un homme patient, gentil, compréhensif et pas forcément d’accord avec les choix politiques de son père. J’ai adoré la relation qui se lie entre ces deux personnages. Tout évolue doucement entre eux, ils prennent le temps de se connaître. Ivy méfiante au départ, se sent petit à petit en confiance avec Bishop. Mais elle n’en oublie pas pour autant la mission qui lui a été donné, et la pression que lui infligent son père et sa sœur devient insupportable. Pression que nous lecteurs, ressentons également. Que va t-elle décider ? C’est la question que je me suis posé tout au long de ma lecture, j’avais peur ! De plus, ce livre est un véritable page-turner, difficile de s’arrêter.

Les personnages secondaires sont beaucoup moins développés qu’Ivy et Bishop mais restent néanmoins indispensables à l’intrigue. Westfall et Lattimer se battent pour le pouvoir et c’est cette haine qui fait tout le suspens de l’histoire. Nous prenons connaissance du passé de chacune des familles, ce qui est très intéressant et qui nous aide à comprendre pourquoi ils en sont arrivés là. La lutte pour le pouvoir les mènera loin et engendrera des catastrophes dans la vies des protagonistes. Pendant la première partie du roman, je me disais qu’il n’y avait pas énormément d’action. Nous suivons Ivy et Bishop, nous les voyons évoluer ensemble, tenter de se connaître, mais rien de bien exaltant. Puis plus on avance dans l’histoire, plus il y a d’action et plus la tension se fait ressentir. Quel sera le choix final d’Ivy ? Cette question nous obsède et nous pousse à vouloir en savoir plus, tout cela pour arriver à un final inattendu. L’amour qu’Ivy porte à sa famille sera t-il plus fort que les sentiments qu’elle développe pour Bishop ? Un choix du cœur qui poussera Ivy à prendre des décisions radicales et difficiles, ce qui démontre encore un caractère et un courage incroyable de sa part.

La fin de ce premier tome est absolument géniale, je voulais la suite immédiatement. Un univers dystopique, une histoire originale, des personnages attachants et intéressants, des rebondissements et une fin super, que dire de plus ? Oui, je vous conseille ce livre !

Si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ? 

manote

4,5/5

Publicités

5 commentaires sur « The Book of Ivy »

  1. Coucou,
    J’espère que tu vas bien. Je viens de lire ton avis sur ce livre et je suis totalement d’accord avec toi sur tous les points. J’aime beaucoup la personnalité et les choix d’Ivy, personnage que je trouve complexe et parfaitement développé. J’aime aussi énormément le tempérament de Bishop et ce duo mène avec brio ce livre. L’histoire de base est juste génial, la quatrième donne envie et je suis d’accord sur le fait que la fin de ce livre est génial 🙂 Malheureusement, j’aurais préféré finir sur cette fin car je n’ai malheureusement pas apprécié le second tome. Je voulais l’apprécier avec l’énorme coup de coeur de ce premier tome, mais ça n’a pas fonctionné sur moi.
    Néanmoins, ce premier tome reste une excellente, excellente lecture 😛
    Bonne journée,
    Jeanne

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s